CNC : croissance historique pour la vidéo à la demande

253

Depuis 10 ans, le CNC observe le marché de la Vidéo à la Demande (VàD). Il dresse une analyse complète de l’évolution de l’offre, et présente l’évolution de la consommation de la VàD, que ce soit à la location, à l’achat ou bien par abonnement. Cette année, le c.a. total de la VàD payante en France connait une croissance historique, il s’élève à 431 M€ sur les 9 premiers mois 2018, soit une progression de 25% par rapport à 2017. Sur l’ensemble de l’année 2018, on estime que le marché de la VàD devrait atteindre plus de 670M€ en progression de 38%. Pour la première fois de son histoire, le marché de la vidéo est majoritairement numérique (59% du marché global). La vidéo par abonnement est la véritable locomotive de la croissance avec +82% sur l’ensemble de l’année. Le téléchargement définitif, intégré pour la 1ère fois à la fête de la VoD, à l’initiative du Centre national du cinéma et de l’image animée, se porte bien (+12%). «Cette progression unique va offrir une visibilité exceptionnelle aux créations françaises et européennes grâce à la transposition de la directive sur les services de médias audiovisuels», se réjouit Frédérique Bredin, Présidente du Centre national du cinéma et de l’image animée (CNC). Cette directive, applicable en 2019, introduira un quota minimum de 30% d’œuvres européennes pour les services de vidéo à la demande accessibles en Europe. Enfin, la Vidéo à la Demande se consomme essentiellement sur la télévision (88%), l’ordinateur (36%) et le téléphone (17%). Son utilisation est une pratique de plus en plus fréquente notamment chez les jeunes de 15 à 24 ans.