Cryptomonnaie : les stars déchues

180

Changpeng Zhao, le patron de la plus importante plateforme d’échanges de cryptomonnaies au monde, Binance, est à son tour tombé mardi, secouant de nouveau un secteur notoirement volatil, après la chute de deux autres entrepreneurs-vedettes en deux ans, Sam Bankman-Fried et Do Kwon.

– Changpeng Zhao : Né en Chine en 1977, Changpeng Zhao déménage avec sa famille au Canada dans les années 1980 et obtient un diplôme en informatique de l’Université McGill de Montreal, selon son profil dans le registre des milliardaires Bloomberg. Il fonde Binance en 2017 à Shanghai (Chine). L’entreprise connaît une croissance record et devient la plus grande place d’échanges de cryptomonnaies au monde. Célébrité connue pour son franc-parler dans le monde de la cryptographie, avec 8,7 millions d’abonnés sur X (ex-Twitter), «CZ», son diminutif, devient le plus riche des entrepreneurs des cryptomonnaies avec un patrimoine estimé à 65 milliards de dollars en 2022, selon «Forbes». Mais ce succès entraîne une surveillance accrue des opérations de Binance par les autorités, alors que les sociétés de cryptomonnaies dans le monde entier commencent à être confrontées à une vague d’enquêtes criminelles. Les États-Unis l’accusent lui et Binance de multiples violations telles que du blanchiment d’argent, et notamment d’avoir sciemment autorisé des transactions avec des groupes considérés comme terroristes tels que l’État islamique et dans des pays sous sanctions américaines comme la Corée du Nord et l’Iran. L’affaire s’est soldée mardi par un accord: Binance a accepté de payer des pénalités de 4,4 milliards de dollars et Changpeng Zhao a démissionné de son poste de PDG. Il encourt en outre une peine de prison.

– Sam Bankman-Fried : Moins riche mais plus médiatique que Changpeng Zhao, Sam Bankman-Fried était la star des cryptomonnaies avant sa chute retentissante. Sam Bankman-Fried est diplômé en physique du prestigieux Massachusetts Institute of Technology. En 2019, il fonde FTX, qui devient la 2ème plus grande plateforme d’échange de cryptomonnaies au monde, et sa fortune atteint 24 milliards de dollars en 2022, selon «Forbes». Bankman-Fried se forge une image d’ambassadeur officieux de l’industrie des cryptomonnaies, avec des apparitions très médiatisées dans les médias et même au Congrès américain. Mais il s’engage sur une voie dangereuse: il utilise l’argent des clients de FTX pour tout, de l’achat de biens immobiliers luxueux à la couverture d’opérations risquées de sa société d’investissement Alameda Research. Tout s’effondre lorsque ces opérations sont révélées dans les médias en novembre 2022. Son rival Changpeng Zhao annonce que Binance va vendre toutes les parts de FTX qu’il détient. C’est rapidement la débâcle pour FTX et l’empire de Sam Bankman-Fried. Arrêté aux Bahamas en janvier, il a été reconnu coupable ce mois-ci de ce que les procureurs américains ont décrit comme «l’une des plus grandes fraudes financières de l’histoire des États-Unis». Il risque jusqu’à 110 ans de prison.

– Do Kwon : Le sud-coréen Kwon Do-kyung cofonde Terraform Labs en 2018, développant les cryptomonnaies TerraUSD et Luna. Ce diplômé de Stanford, passé par Apple et Microsoft, connaît rapidement le succès, attirant des milliards d’investissements et suscitant un battage médiatique mondial. Mais en mai 2022, la valeur de ces cryptomonnaies s’effondre, réduisant à néant environ 40 milliards de dollars d’investissements et provoquant une onde de choc dans le secteur. Selon les experts, Do Kwon, a en réalité monté un système de Ponzi. Do Kwon quitte la Corée du Sud avant l’effondrement et passe plusieurs mois en cavale. Il est finalement arrêté au Monténégro alors qu’il essaie de prendre un vol en utilisant un faux passeport. Les Etats-Unis et la Corée du Sud réclament son extradition.