CSA/ «In Ze Boîte» (Gulli) diffusée le 26 mars 2017 : réponse au plaignant

297

Le Conseil supérieur de l’audiovisuel a été saisi au sujet de la diffusion le 26 mars 2017, su@r la chaîne Gulli, d’un défi intitulé «Cap ou pas Cap» au sein de l’émission «In Ze Boîte». Le plaignant estimait que ce défi, qui consistait à faire manger des tarentules aux participants mineurs, pourrait pousser les enfants à adopter des conduites à risque dans leur vie quotidienne. Le Conseil a précisé dans un 1er temps au plaignant partager sa préoccupation concernant la protection du jeune public. Il intervient régulièrement auprès d’éditeurs de services de télévision afin de s’assurer du respect de la délibération du 17 avril 2007 relative à l’intervention de mineurs dans le cadre d’émissions télévisées. Le CSA a examiné la séquence litigieuse et il apparaît effectivement que l’animateur, le public et les proches du jeune enfant l’incitaient à ingérer la tarentule, alors que celui-ci manifestait à plusieurs reprises sa peur et son refus. Cependant, après avoir ingéré difficilement l’araignée que son père a portée à sa bouche, l’enfant a semblé content d’avoir relevé le défi, sous l’acclamation du public. Enfin, le Conseil a considéré que le défi «Cap ou pas cap» ne concernait qu’une séquence dans l’émission, les autres séquences consistant en des épreuves sportives ou des questionnaires. Au vu de l’ensemble de ces éléments, le CSA n’a pas relevé de manquement de la chaîne aux dispositions de sa convention ni à celles de la délibération du 17 avril 2007 précitée.