Des influenceurs néerlandais critiqués pour un hashtag contre les mesures anti-Covid

18

#jeneparticipeplus: le hashtag lancé par un groupe d’influenceurs néerlandais pour dénoncer les mesures anti-Covid du gouvernement, au nom de la «liberté», suscite mercredi critiques et inquiétude aux Pays-Bas où le virus connaît une forte résurgence. «Libérez le peuple!», ont lancé ces influenceurs – dont beaucoup de jeunes chanteurs-, qui totalisent plus d’un million d’abonnés, en lançant lundi le hashtag #ikdoenietmeermee (#jeneparticipeplus en français). Inquiets des conséquences économiques et sociales des mesures anti-Covid, ils estiment que le gouvernement «effraie les gens en masse» et ignore les avis de certains médecins critiques envers les mesures, dont pâtit notamment le secteur de la culture à cause de l’interdiction de grands événements. «C’est ensemble que nous garderons le gouvernement sous contrôle», ont déclaré dans une vidéo plusieurs personnalités, dont la chanteuse et youtubeuse Famke Louise, qui compte un million d’abonnés à elle seule sur Instagram. Le groupe fait référence à un crédo souvent répété par le gouvernement : «C’est ensemble que nous garderons le virus sous contrôle». Le gouvernement, des membres du personnel médical et de jeunes abonnés des influenceurs ont dénoncé ce hashtag, qualifié d’«irresponsable» par le ministre de la Santé, Hugo de Jonge. Don Roelofsen, infirmier, a ainsi invité les personnes qui partagaient le hashtag à «venir jeter un oeil aux services des soins intensifs».