Dom-Tom : l’Arcep met en demeure 3 opérateurs mobiles

181

L’Autorité de régulation des télécoms (Arcep) a annoncé vendredi la mise en demeure de Guadeloupe Téléphone Mobile, Martinique Téléphone Mobile et Guyane Téléphone Mobile pour non déploiement de leurs réseaux 2G et 3G. «L’instruction a permis de constater que ces trois opérateurs n’ont, à ce jour, déployé aucun site 2G ou 3G en vue de fournir des services mobiles», précise l’Arcep dans son communiqué. Les trois sociétés, propriété de l’opérateur UTS Caraïbes, avaient obtenu en 2008 le feu vert de l’Arcep pour déployer un réseau 2G/3G dans les trois départements d’outremer concernés. Elles auraient dû couvrir 90% de la population des départements avant 2013, au titre de leurs obligations pour la licence GSM (2G). Les trois opérateurs se voient enjoindre de fournir d’ici le 15 janvier 2016 un service mobile 2G et 3G «couvrant l’intégralité de la population qui devait être couverte aux termes de leurs autorisations d’utilisation de fréquences respectives», détaille le communiqué. Le cas échéant, ils s’exposeront à des sanctions. Le mois dernier, l'Arcep avait annoncé l'ouverture de 19 procédures d¹instruction à l'encontre de 11 opérateurs fixes et mobiles.