Entretien avec Gilles CAMOUILLY, Directeur de l’antenne et des programmes de France Ô

481

media+
Un an après son arrivée sur la TNT, France Ô a-t-elle revu ses ambitions à la hausse ?
Gilles CAMOUILLY
Depuis que France Ô est  arrivée sur la TNT, la chaîne a pris une nouvelle dimension, celle d’être une chaîne nationale accessible par le plus grand nombre. Pour ce faire, nous nous sommes appuyés sur l’ADN ultra-marin qui métisse naturellement les cultures et qui se situe aux quatre coins du monde. Sur cette base, nous avons fait évoluer la promesse éditoriale de France Ô pour une chaîne ouverte sur le monde avec un positionnement beaucoup plus généraliste.
media+
Comment avez-vous redéfini votre ligne éditoriale ?
Gilles CAMOUILLY
Il ne s’agit plus de faire une chaîne créée par et pour les ultra-marins, il s’agit de concevoir une chaîne qui ouvre l’Hexagone sur le monde. Nous avons ainsi développé une dizaine de nouveaux formats orignaux qui sont ancrés dans cette volonté d’ouverture. En parallèle, nous avons recruté une dizaine de nouveaux animateurs à forte notoriété qui vont valoriser cette démarche. Nous avons recruté entre autres Sébastien Folin, Sabrina Ibrahim, Laurent Bignolas, Audrey Chauveau, Cindy Fabre, Daniel Picouly, Maurad, Emmanuel Maubert et Tiga.
media+
A travers la dizaine de nouveaux programmes, que faut-il retenir ?
Gilles CAMOUILLY
Dans le domaine du divertissement, il faut retenir la quotidienne de Sébastien Folin tous les soirs à 22h05 «Lab.Ô», qui est une émission ancrée dans le métissage des cultures. Autre divertissement, «Dance Street», un talent show urbain animé par Audrey Chauveau et Fred Musa tous les vendredis soirs en Prime. Dans le domaine des magazines, vous pouvez retenir «Explô», un magazine/documentaire avec Laurent Bignolas qui part à la rencontre des nouveaux explorateurs de la planète (tous les mardis soirs en Prime). Notons aussi «Planète Investigation» incarné chaque mercredi soir par Samira Ibrahim qui nous livre des enquêtes se déroulant en dehors de l’Hexagone.
media+
A terme, quelle est votre ambition éditoriale et vos objectifs d’audiences ?
Gilles CAMOUILLY
Notre ambition éditoriale est très claire : séduire le plus grand nombre. Pour cela, nous serons très fortement ancrés dans une offre musicale ambitieuse avec des concerts inédits comme celui de «Snoop Dogg à Bercy» diffusé le 30 octobre. En termes d’audiences, notre objectif est de dépasser 1% de pda d’ici la fin 2012.