Entretien avec… Martin Rogard, directeur des contenus France de Dailymotion

    199

    Martin Rogard, directeur des contenus France de Dailymotion présente pour média+ le bilan pour Dailymotion (société française offrant un service en ligne de partage et de visionnage de clips vidéos) du MipCom.

    média + : Quel est le bilan du Mipcom pour Dailymotion, la plateforme française de partage de vidéos ?

    Martin Rogard : C’est le premier MipCom pour Dailymotion et le bilan est très positif. Les ayants droits ont compris le modèle économique de Dailymotion qui est fondé sur le partage de revenus publicitaires avec eux. Des grands studios américains jusqu’aux petits producteurs, tous comprennent et ont envie de travailler sur Internet dans un modèle de partage de revenus publicitaires pour avoir une autre exploitation de leurs contenus sur Internet. Du coté de la protection des œuvres des ayants droits, nous avons annoncé un accord avec l’INA (Institut national de l’audiovisuel) pour que Dailymotion adopte leur technologie de protection basée sur une empreinte vidéo des œuvres (qui s’appelle «Signatures»). Dailymotion va installer cette technologie d’ici à la fin de l’année sur son site Internet. «Signatures» est une technologie qui permet, en générant une sorte d’ADN de l’image, de prévenir la mise en ligne non autorisée de contenus sur notre plateforme et d’activer, si nous avons un accord avec un ayant droit, le partage de revenus qui permette de reverser des droits au producteur de contenus.

    média + : Travaillez-vous en collaboration avec des organisations professionnelles de protection des œuvres ?

    Martin Rogard : Toutes les organisation professionnelles sont intéressées par la protection des œuvres donc nous travaillons effectivement avec toutes ces organisations comme la SACD (Société des Auteurs et Compositeurs Dramatiques), l’UPF (Union des Producteurs de Films), la SACEM (Société des Auteurs, Compositeurs et Editeurs de Musique) pour trouver des moyens de protéger leurs œuvres. Dailymotion est à la pointe sur la protection des ayants droits. Notre modèle économique a été choisi il y a longtemps. Fin août 2007, nous avons fait des levées de fonds sur un modèle économique clair de partage de revenus avec les ayants droits. Ce virage stratégique global de contenu nous amène à la pointe sur la protection des œuvres, ce qui va clairement dans notre modèle économique.

    média + : Quels sont les projets de Dailymotion pour les mois à venir ?

    Martin Rogard : Nous avons annoncé un accord avec Turner broadcasting Europe, une division de Time Warner Company sur la distribution des contenus de la chaîne CNN et Adultwim sur Dailymotion. Nous continuons aussi un partenariat actif avec les ayants droits pour obtenir des contenus de qualité formater spécifiquement pour Internet. Aujourd’hui, nous avons une audience de 37 millions de visiteurs uniques par mois. Par ailleurs, notre actualité c’est également l’amplification d’un programme qui s’appelle «MotionMakers» qui est un programme qui regroupe les utilisateurs les plus créatifs de Dailymotion. Par utilisateurs, il faut entendre ceux qui produisent des vidéos et qui nous sont signalés par d’autres internautes via des systèmes de recommandations et de commentaires. A l’heure actuelle, nous avons 1 800 «MotionMakers» que nous mettons en avant sur le site. Ils produisent 4 000 vidéos tous les quinze jours pour Dailymotion. Ces «MotionMakers» sont des personnes qui sortent d’écoles d’animation ou d’écoles de courts métrages. Nous assistons à une certaine professionnalisation de la vidéo sur Internet.

    média + : Quelles sont les ressources de Dailymotion ?

    Martin Rogard : Nos revenus sont fondés sur la publicité. Nous ne communiquons pas sur notre chiffre d’affaires. Nous avons mis en place une nouvelle régie le 2 juillet 2007. Nous ne pouvons pas communiquer trois mois après sa mise en place.