F. FAYARD (Banijay Productions) : «Nabilla sans filtre» : nous avons dû renoncer à tourner des séquences dans d’autres pays»

297

Depuis le vendredi 26 novembre 2021, Prime Vidéo propose à ses abonnés sa nouvelle série docu-réalité «Nabilla : sans filtre», co-produit par Banijay Productions et ITV Studios France. L’occasion pour média+ d’évoquer ce programme avec Florence Fayard, Directrice Générale chez Banijay Productions.

Comment avez-vous pensé le docu-réalité Amazon Original «Nabilla : Sans filtre» ?

Au départ, Amazon travaillait avec Nabilla Benattia sur «Love Island». Ils ont ensuite eu envie d’en faire plus avec elle. L’idée d’un docu-réalité a émergé naturellement. Ce Docu-réalité de 7 épisodes et dorénavant disponible sur Prime Vidéo en France et dans le reste du monde depuis le vendredi 26 novembre. Co-produit par Banijay Productions et ITV Studios France, sept épisodes composent «Nabilla : Sans filtre». Cette série, complètement inscrite dans le réel, s’est construite main dans la main avec la jeune influenceuse à succès.

Qu’évoque ce docu-réalité ?

Dans «Nabilla : Sans filtre», Nabilla Benattia se dévoile comme jamais auparavant, en évoquant ses succès, ses combats, les étapes et obstacles qu’elle a surmontés ainsi que les moments décisifs de sa vie qui ont fait d’elle la femme qu’elle est aujourd’hui. Elle raconte comment elle est devenue une entrepreneuse à succès ainsi que l’une des influenceuses françaises les plus suivies avec 6,8 millions d’abonnés, tout en gérant sa vie de famille. Ce docu-réalité est également l’occasion d’avoir un accès exclusif à l’un des moments les plus importants de sa vie : son mariage avec Thomas Vergara. Sa famille, ses amis ainsi que des guests surprises, parmi lesquels Jean Paul Gaultier ou Richard Orlinski, ponctuent le docu-réalité. Je pense que les fans de Nabilla vont être très surpris.

Comment la pandémie a-t-elle impacté le tournage et la production ?

La pandémie a été très contraignante pour les équipes. Notre principale crainte était l’annulation du mariage de Nabilla et Thomas, le fil conducteur de cette série. Nous avons respecté les différents protocoles mis en place et nous avons été soutenus par les équipes d’Amazon. Néanmoins, nous avons dû renoncer à certaines choses comme tourner des séquences dans quelques pays. Nous avons commencé le tournage au tout début du mois de janvier 2020 et nous l’avons terminé au moment de son mariage, en juillet 2021. Avec ITV Studios France et les équipes de Mathieu Grelier, nous avons su travailler ensemble. Dans ce projet, Banijay Productions était en charge de la production exécutive de «Nabilla : sans filtre». Enfin, travailler pour une plateforme est, techniquement, différent. Nous avons dû nous adapter, mais je pense que tous les producteurs doivent intégrer ces nouveaux process pour s’adapter à ce nouveau marché.

Quelles sont vos autres productions en cours ?

Nous sommes en plein tournage d’une nouvelle saison de notre téléréalité «Les Marseillais», au Mexique, et pour le moment tout se passe très bien. De plus, la nouvelle saison des «Marseillais VS le reste du monde» s’achève très prochainement sur W9. Nous sommes très heureux de cette saison. Enfin, nous allons bientôt démarrer la production de la cinquième saison des «Apprentis Aventuriers». Évidemment, nous préparons aussi de nouvelles surprises.