France 24 : la grève d’une partie du personnel de la chaîne d’information reconduite pour un 6ème jour consécutif

147

La grève d’une partie du personnel de la chaîne de télévision d’information internationale France 24, démarrée jeudi dernier, a été reconduite jusqu’à mardi, a indiqué lundi le syndicat CGT France Médias Monde sur son compte Twitter. «Grève reconduite à France 24, pour une 6ème journée. Prochaine assemblée générale ce mardi 23 novembre, à 16h30», est-il écrit dans un tweet, publié après la tenue d’une assemblée générale lundi après-midi. La reconduction de la grève a remporté 51,15% des voix (89 voix sur 174 votants), a précisé Antoine Mariotti, membre de la délégation de 12 personnes qui a été désignée par l’assemblée générale pour négocier avec la direction et les syndicats. «Il y a une parole qui se libère à chaque assemblée générale», a constaté M. Mariotti, journaliste rédacteur en CDI, qui travaille depuis 11 ans et demi à France 24. Malgré des gestes de la direction, des problèmes subsistent, selon M.Mariotti, qui a évoqué le «malaise sur la chaîne arabophone et sur le site internet». Parmi les avancées obtenues, il a cité l’annonce ce week-end du départ de son poste d’encadrant de Gallagher Fenwick, le directeur de l’antenne anglophone, qui attend désormais une nouvelle affectation. Egalement saluée: l’annonce faite vendredi de la titularisation de 50 pigistes en CDI d’ici fin 2023 (dont une trentaine dès 2022). «Ces pigistes attendaient ces CDI depuis parfois plus de douze ans», avait noté le mouvement dans un communiqué de presse publié ce week-end. Il y a une semaine, sur France Inter, la directrice de France 24 Vanessa Burggraf avait reconnu «un malaise» au sein de la rédaction de la chaîne et qu’il fallait «en sortir». France 24 propose quatre chaînes mondiales d’information continue (en français, en anglais, en arabe et en espagnol), émettant 24 heures sur 24 et 7 jours sur 7 dans 444 millions de foyers sur les cinq continents. Elle propose ses programmes depuis la fin 2006 et appartient au groupe France Médias Monde (qui chapeaute également RFI).