O. LAOUCHEZ (TRACE) : « Plus de 350 millions de personnes consomment nos contenus dans le monde »

133

Fondée en France en 2003, TRACE est une plateforme mondiale dédiée aux cultures afro-urbaines et à la réussite des jeunes. A ce jour, le groupe produit des programmes audiovisuels et éducatifs et édite 27 chaînes de télévision, 100 radios FM et digitales ainsi que 3 plateformes digitales : TRACE Academia, plateforme gratuite de formation professionnelle, TRACE Pro, plateforme de production et de lancement pour les artistes et TRACE+, plateforme de divertissement 100% afro-urbaine. La branche TRACE Studios est, quant à elle, chargée de la production de contenus premium pour le groupe et pour l’externe. Entretien avec Olivier LAOUCHEZ, Fondateur et PDG de TRACE.

MEDIA +

Présent dans 190 pays, quelle est aujourd’hui la stratégie du groupe TRACE ?

OLIVIER LAOUCHEZ

La vision initiale de TRACE depuis notre création en 2003 a toujours été la même : la promotion des musiques et des cultures afro-urbaines. Il y a un peu plus de 10 ans, nous avons ajouté une nouvelle dimension, celle de la réussite des jeunes. Nous avons pris conscience que nous souhaitions devenir une société à mission, en ayant un impact positif sur notre public. L’inspiration n°1 des jeunes est leur réussite, notamment dans les pays émergents, comme la plupart des territoires africains, dans la Caraïbe, dans l’Océan Indien et même dans les banlieues françaises, londoniennes ou brésiliennes. A l’époque, il y avait une place pour un groupe média qui ne soit pas américain, et qui puisse réellement capter toute la diversité des musiques et cultures afro-urbaines, en l’exposant. Notre public nous a amenés sur ces thématiques. 80% d’entre eux n’ont pas fait d’études supérieures après le baccalauréat. On s’est donc dit que nous allions trouver des solutions qui puissent amener des outils pour que les jeunes construisent leur chemin de vie. Cette ambition s’est construite au fil de notre chemin.

MEDIA +

Êtes-vous à un moment charnière de la transformation de TRACE ?

OLIVIER LAOUCHEZ

Absolument ! Sachant que les usages vont de plus en plus vers le digital, nous avons pris la décision de faire de très gros investissements sur nos plateformes digitales qui sont, en partie, alimentées par nos médias existants. En ce sens, de nouveaux contenus vont être créés par nos équipes et nos partenaires. C’est l’une des raisons pour lesquelles nous avons acheté il y a 1 an un studio que nous sommes en train d’intégrer au groupe. Nous venons de recruter l’ancien patron d’Endemol Afrique qui va prendre la direction de ce studio début 2022.

MEDIA +

En faisant l’acquisition d’un studio, quel est votre objectif ?

OLIVIER LAOUCHEZ

Jusqu’à maintenant, sur les 12 filiales que nous avions à l’étranger, nous n’avions que de petites activités de production (reportages, interviews, magazines). En revanche, nous n’avions pas encore d’activités de contenus premium (animations, séries, films, documentaires) qui demandent de gros moyens. Avec l’achat du studio, on acquiert un savoir-faire pour développer des formats, alimenter nos chaînes et plateformes tout en travaillant pour des clients externes comme Netflix, Disney, CANAL+, TV5Monde. Ça nous permet d’augmenter notre expertise en production.

MEDIA +

Comment avez-vous structuré le groupe TRACE ?

OLIVIER LAOUCHEZ

Il y a 4 grands blocs business. La première branche est celle des «filiales internationales». On y vend de la publicité et nous mettons en contact les annonceurs et les distributeurs. Nous éditons 27 chaînes de télévision en partie localisée. Dans ces filiales, nous assurons la programmation des chaînes et l’interaction avec le marché. Le deuxième bloc est dédié à la partie «média». A cela s’ajoute la recherche & développement sur les formats, les habillages, la formation et l’accompagnement des équipes. Le troisième bloc est dédié aux «produits digitaux» où l’on fabrique les plateformes digitales d’aujourd’hui et de demain. Nous lancerons au 1er trimestre 2022 «TRACE Academia», une plateforme d’apprentissage en ligne gratuite pour les jeunes non formés et/ou en décrochage scolaire ayant pour objectif de former 25 millions de jeunes d’ici 2025. TRACE+, quant à elle, est une plateforme de streaming dédiée aux cultures afro-urbaines pour mettre en lumière la diversité des musiques afro-urbaines. Enfin, TRACE Pro se veut une plateforme numérique de production offrant des services aux artistes pour leur permettre de monétiser leurs talents. Quatrième bloc, TRACE Studios qui produit et distribue des contenus premium de divertissement et d’éducation, toujours dans un objectif de valorisation de la diversité et de réussite des jeunes.

MEDIA +

A terme, quelle est votre ambition autour de vos offres digitales ?

OLIVIER LAOUCHEZ

Le groupe ambitionne de devenir la première plateforme mondiale, sociale et multi- services, en faveur de la diversité et de la réussite des fans et des créateurs des cultures afro-urbaines. Des millions d’euros ont été investis pour y parvenir.

MEDIA +

Combien de personnes TRACE touche-t-elle dans le monde ?

OLIVIER LAOUCHEZ

Nous avons des abonnés actifs à l’échelle des chaînes de télévision dans plus de 190 pays. C’est la magie du satellite. Nous sommes présents dans le monde entier avec nos 27 chaînes. Entre les chaînes de télévision, les radios et le digital, plus de 350 millions de personnes consomment nos contenus, dont 80% en Afrique, et le reste en France, en Angleterre, au Brésil notamment.

MEDIA +

Quelle est la prochaine étape ?

OLIVIER LAOUCHEZ

Que l’une de nos plateformes digitales soit le prochain TikTok, mais cette fois-ci autour de nos thématiques. On se mobilise dans ce sens puisque le digital est un outil au service de la réussite et du bonheur des gens. Nous avons une responsabilité sociétale. Notre mission est très claire : divertir et faire réussir nos publics.

Copyright photo : Jimmy Marone https://jimmymarone.squarespace.com/