France Inter: le journaliste Thomas Legrand quitte la matinale

543

Le journaliste Thomas Legrand va arrêter l’édito politique qu’il signe depuis 14 ans sur la matinale de la radio France Inter, et présentera la saison prochaine une émission tous les samedis, a-t-il annoncé jeudi à «Télérama». «Quatorze ans, ça suffit! J’avais envie d’arrêter depuis déjà 2 ou 3 ans. Il y a 2 ans, la direction m’a demandé de rester une saison de plus, et l’année dernière, on m’a demandé de continuer jusqu’à la présidentielle», explique Thomas Legrand, l’une des figures de la 1ère matinale de France. «J’ai envie d’arrêter l’exercice car j’ai l’impression de commencer à tourner un peu en rond, d’avoir presque des obsessions, d’être prévisible», poursuit-il. «En plus, avec les réseaux sociaux et le «tout-info», le commentaire politique est devenu un robinet d’eau tiède envahissant», estime-t-il. A la place, Thomas Legrand présentera tous les samedis en fin de journée une émission d’une heure consacrée non pas au commentaire, mais aux idées politiques. Elle s’intitulera «En quête de politique». Dans une période «plus gazeuse», où les gens «sont beaucoup moins affiliés qu’avant à tel ou tel courant», il faut «apporter un peu de clarté en remettant à plat les idées politiques qui nourrissent les débats actuels», explique le journaliste. Avec l’arrivée à sa tête d’Adèle Van Reeth à la rentrée, en remplacement de Laurence Bloch, France Inter va introduire des changements dans sa matinale. Outre le départ de Thomas Legrand, l’emblématique billet d’humour politique de Charline Vanhoenacker, qui était programmé tous les jours à 07h57, va devenir hebdomadaire, selon «Le Figaro». «C’est la direction de France Inter qui m’a signifié l’arrêt de ma chronique matinale, entamée il y a 8 ans (…). Je ne m’y suis pas opposée, donc j’y prends part», a réagi l’humoriste belge le 10 juin sur Twitter, après que l’arrêt de sa chronique quotidienne eut été dévoilé par ce même journal.