G. ROY (Flair Media Group) : « Nous avons amorcé un virage significatif vers la fiction et le cinéma »

348

MEDIA +

Les associés de Flair Production, société spécialisée dans la production de programmes pour la télévision, le digital et récemment le cinéma, célèbrent leurs 10 ans de collaboration. Qu’en est-il exactement ?

Guillaume ROY

Depuis 10 ans, Flair Production s’illustre dans de multiples genres audiovisuels. Avec désormais un volume de 50 réalisations par an, nous assurons des collaborations régulières avec de nombreuses chaînes de télévision. Nous travaillons aussi sur des films de commande pour de grands événements comme les expositions universelles de Shanghai et d’Astana. Depuis 2017, Flair Production a pris le parti de diversifier son offre en s’impliquant sur des projets cinéma. La société comptabilise à ce jour plusieurs co-productions majeures avec notamment le film d’animation «Minuscule 2 – Les Mandibules du bout du monde», sorti en début d’année et coproduit avec Futurikon.

MEDIA +

Cette coproduction est-elle symptomatique de votre démarche ?

Guillaume ROY

Absolument ! A travers cette marque, nous avons coproduit une série documentaire pour ARTE et lancé un jeu vidéo. Grâce à cette logique de coproduction, nous nous enrichissons les uns les autres. Plus que jamais, l’état du marché français et international est propice à ce que des producteurs, qui travaillaient seuls dans le cinéma ou la fiction, s’associent à des gens comme nous. Nous leur apportons à la fois des moyens financiers mais aussi des perspectives nouvelles.

MEDIA +

Flair Production devient Flair Media Group. Pour quelle raison ?

Guillaume ROY

Parce que nous avons une démarche de groupe. Flair, qui était une petite société de production de documentaires en 2009, devient en 2019 un groupe média pluridisciplinaire. En ce sens, nous avons créé World In Progress Studio, une structure financière qui jouit d’une capacité de financement dans le cinéma et la fiction. Cette structure va prendre des risques, initier de la coproduction stratégique avec Flair et va certainement avoir des prises de participation sur d’autres projets.

MEDIA +

Sur quels types de projets travaillez-vous ?

Guillaume ROY

Nous avons coproduit avec François Pinault, «Debout», un long métrage réalisé par Stéphane Haskell et raconté par Raphaël Personnaz. La société développe également le premier long-métrage de la célèbre chorégraphe Carolyn Carlson ainsi qu’un scénario original de Guillaume Laurant, notamment connu pour sa collaboration sur «Le Fabuleux Destin d’Amélie Poulain». On porte des projets avec Michel Fessler, le scénariste de «La Marche de l’Empereur». Nous avons coproduit «Ma mère est folle», le dernier film de Diane Kurys. On commence vraiment à se positionner en tant que producteurs délégués dans le cinéma. On ne veut plus seulement intervenir sur du «gap financing». Pour 80% des projets produits par Flair, nous en sommes les porteurs, les initiateurs et les producteurs délégués. Quant aux coproductions, elles représentent 20% de l’activité.

MEDIA +

Que reste-t-il de votre cœur de métier, le documentaire ?

Guillaume ROY

Nous voulons muscler notre offre de documentaires. Le genre devient de plus en plus accessible, démocratisé et s’exporte de mieux en mieux. Nous n’avons jamais eu autant de coproductions internationales. En 2018, nous avons coproduit avec le Japon, l’Allemagne, le Canada et la Belgique. On s’aperçoit qu’il y a de plus en plus de talents qui se marient entre le cinéma et le documentaire. A titre d’illustration, Gilles Taurand qui est l’un des plus grands scénaristes français, a écrit son premier documentaire avec nous, «Cannes, le festival libre», pour ARTE. Nous avons produit aussi un documentaire de Nils Tavernier, toujours pour ARTE. Il y a une telle exigence au niveau des formats qu’aujourd’hui il y a une vraie rencontre entre le milieu du cinéma, du documentaire, de la série et du digital.

LES DIRIGEANTS

G. ROY

L. RAMAMONJIARISOA

C. FÉVRIER

Associés

COORDONNEES

124 rue La Fayette 75010 Paris

DATE DE CREATION

2009

PRODUCTIONS

«Minuscule 2 – Les Mandibules du bout du monde» ; «Debout»; «Cannes, le festival libre»; …