La 2ème édition du Concours photo Shah Marai, lancé par l’AFP, remportée par Naim Nadir

73

Le photographe indépendant Naim Nadir, originaire de Kaboul, remporte la deuxième édition du Concours Shah Marai, lancé par l’Agence France-Presse, pour une série de portraits d’hommes en noir et blanc, par le regard desquels il a voulu traduire la force de vivre du peuple afghan dans toute sa diversité ethnique. Baptisé «Mon Afghanistan», le prix lancé en l’honneur de Shah Marai, chef de la photo du Bureau de Kaboul de l’Agence France-Presse, tué dans un attentat suicide le 30 avril 2018, invite pour la deuxième année consécutive les photographes afghans à montrer la réalité de leur peuple loin des images tragiques de violence. Le deuxième prix est décerné à Mohammad Ismail, photographe de l’agence de presse Reuters, originaire de Kaboul et né en 1979, pour une série de 15 photographies sur le thème du marché aux oiseaux de la capitale afghane, où «nombre d’Afghans usés par des décennies de conflits viennent trouver un peu de réconfort et de divertissement» en s’adonnant à leur passion pour les oiseaux. Le troisième prix est revenu à Mohammad Aref Karimi, 34 ans, pigiste de l’AFP à Herat, dans l’ouest de l’Afghanistan pour une série d’images pleines d’énergie et de couleur. Les trois lauréats ont été désignés par un jury de six personnalités du monde de la photographie parmi 39 candidats.