La diffusion du championnat de France de basket interrompue en raison d’impayés de la plateforme Skweek

62
Metropolitan 92's French center Victor Wembanyama (R) handles the ball during the game three of French Elite basketball finals between Monaco and Boulogne-Levallois Metropolitans 92 in Paris, on June 15, 2023. (Photo by Anne-Christine POUJOULAT / AFP)

La diffusion du championnat de France de basket s’est arrêtée jusqu’à nouvel ordre mercredi en raison d’impayés de la plateforme Skweek, a indiqué le journal L’Équipe, maison mère de la société de production 21 Prod présente sur ces matchs. Mercredi soir, un premier match n’a pas été diffusé par Skweek, Roanne-Monaco, pour le compte de la 31e journée du championnat Elite, faute de producteur.

En raison d’impayés de la plateforme Skweek, propriété du groupe monégasque Fedcom contrôlé par l’homme d’affaires russo-hongrois Aleksej Fedoricsev, la société de production du groupe L’Équipe, 21 Prod, a en effet adressé mercredi un courrier de résiliation à FedCom Media. Une source interne au groupe L’Équipe a confirmé que mercredi, sa filiale 21 Prod avait informé Skweek qu’elle cessait de travailler pour ce diffuseur.

«Si FedCom Media a bien réglé les droits de diffusion, la production, elle, ne serait plus payée depuis novembre», écrit le quotidien sportif jeudi. «Fedcom Media a jusqu’à ce jour payé l’intégralité des droits de diffusion», a précisé Fedcom dans un communiqué, sans évoquer les arriérés concernant la production.

Le groupe monégasque a évoqué des «difficultés rencontrées par Fedcom Media et l’un de ses prestataires». Sauf reprise des paiements de Skweek, la diffusion sur cette plateforme des prochains matchs, à partir de samedi, semble improbable. Mais d’autres rencontres pourraient être diffusées sur L’Équipe, chaîne gratuite de la TNT, dont notamment l’affiche de dimanche Asvel-Paris. «À chaque match, L’Équipe engage beaucoup de frais», a déclaré la source interne au groupe L’Équipe.

«L’Équipe supporte les coûts de financement de la production des matchs d’Euroligue et d’Elite et la situation n’est plus soutenable». Sollicitée jeudi matin, la Ligue nationale de basket n’avait pas réagi.

Fedcom souffre des sanctions financières frappant certains groupes russes après l’invasion par la Russie de l’Ukraine, déclenchée en février 2023. Alors qu’il reste cinq journées dans le championnat Elite, jusqu’au 11 mai, un mois de play-offs entre mi-mai et mi-juin pourrait également être concerné par ces problèmes de diffusion. Skweek détient les droits de diffusion de l’Elite pour sept saisons (dont deux en option), jusqu’en 2030.

La diffusion en France de l’Euroligue, normalement assurée par Skweek, est menacée de la même manière, alors que le club de Monaco, également propriété de Fedcom, dispute à partir du 24 avril les quarts de finale.