La présidente de la commission des Affaires étrangères du Parlement britannique Alicia Kearns déconseille TikTok, cause de «vulnérabilité» face à la Chine

375

La présidente de la commission des Affaires étrangères du Parlement britannique Alicia Kearns a recommandé dimanche aux Britanniques de ne pas utiliser le réseau social chinois TikTok, laissant entendre que la Chine l’utilisait pour collecter des données personnelles de ses utilisateurs.

Interrogée sur la chaîne de télévision Sky News sur le fait de savoir si elle recommandait aux gens de supprimer TikTok de leurs téléphones, elle a répondu : «sans aucun doute». «Cela ne vaut pas le coup d’avoir cette vulnérabilité sur nos téléphones, c’est une source de données pour quiconque a des desseins hostiles», a-t-elle argumenté. «Nos données sont une vulnérabilité-clé et la Chine est en train de bâtir un Etat totalitaire technologique sur le dos de nos données», a affirmé Mme Kearns, exhortant à être «beaucoup plus sérieux quant à notre protection». Cette responsable parlementaire, qui dénonce de longue date un activisme chinois en matière de renseignement et de développement technologique, était invitée pour commenter l’affaire du ballon chinois repéré et finalement abattu aux Etats-Unis, le gouvernement américain ayant affirmé qu’il s’agissait d’un aéronef «espion», ce que dément Pékin. «Oui, les ballons sont une occasion diplomatique importante d’avoir cette conversation, mais nos plus grandes inquiétudes sont la pénétration des données, la dépendance que la Chine crée envers des entreprises chinoises, la manière qu’elle a d’intimider ceux qui trouvent refuge au Royaume-Uni et ailleurs dans le monde», a-t-elle estimé.

Les relations sont tendues depuis plusieurs années entre Londres et Pékin, en particulier au sujet de Hong Kong, un territoire britannique rétrocédé en 1997, mais aussi depuis que le Royaume-Uni a interdit en 2020 au géant chinois des télécommunications Huawei de déployer sur son sol des équipements pour le réseau 5G, sur fond de craintes d’espionnage qui ont provoqué la colère de Pékin.

En octobre dernier, des incidents ont eu lieu au consulat de Chine à Manchester, où des envoyés chinois ont été accusés d’avoir agressé un manifestant. Le Royaume-Uni avait convoqué le chargé d’affaires chinois à Londres et Pékin rappelé six employés mis en cause. «Des millions de personnes au Royaume-Uni profitent de TikTok et nous voulons être clairs sur le fait qu’elles peuvent nous faire confiance à propos de leurs données», a réagi un porte-parole de TikTok auprès de l’agence de presse PA. L’entreprise dit avoir entrepris de stocker les données de ses utilisateurs britanniques en Irlande à partir de cette année ainsi que de réduire les accès de ses employés aux données et les flux de données sortant d’Europe.