G. de CHAVAGNAC (Asacha Media Group) : « Nous avons des sociétés référentes sur leur marché respectif »

689

Asacha Media Group est l’un des principaux groupes européens dédiés à la création et production de contenus audiovisuels. Basée à Paris, la structure est une alliance paneuropéenne de créateurs et de producteurs de contenus. Rencontre avec Gaspard de CHAVAGNAC, Co-fondateur & Président, Co-directeur général d’Asacha Media Group.

MEDIA +

Asacha Media Group connaît une croissance rapide. Qu’en est-il?

Gaspard de CHAVAGNAC

Créé en 2020, le groupe se porte bien. Nous avons 7 grosses structures de production (Kabo Family, Mintee, Picomedia, Red Planet Pictures, Srab Films, Stand by Me, Wag Entertainment) réparties dans 3 pays : le Royaume-Uni, la France et l’Italie. On pèse plus de 230 M€ de chiffre d’affaires. Nous avons vocation à poursuivre cette croissance en étant présents sur tous les marchés clés européens. Nous faisons attention à ce qu’il y ait un équilibre géographique dans notre déploiement. D’ici 2 à 3 ans, notre ambition est de doubler la taille de notre chiffre d’affaires et notre présence sur les territoires.

MEDIA +

Êtes-vous en passe de devenir un leader européen de la création et de la production de contenus ? 

Gaspard de CHAVAGNAC

Le groupe s’impose comme un studio de production et de distribution de contenus cinématographiques et télévisuels internationaux. Nous répondons aux enjeux de marché qui sont de deux ordres : 1) accompagner la montée en puissance des plateformes de SVOD avec des contenus premium, et 2) concevoir des modèles de financement de plus en plus hybrides, structurés et complexes avec les médias traditionnels. Ce que nous offrons, en créant un outil plus industriel, ce sont des capacités de négociation et de développement plus fortes vis-à-vis des plateformes de streaming, et des capacités à monter des projets dont la sophistication est de plus en plus importante pour les médias traditionnels.

MEDIA +

Accélérez-vous les coproductions entre vos sociétés ?

Gaspard de CHAVAGNAC

Oui, cela fait partie des enjeux. Nous avons des sociétés référentes sur leur marché respectif. Elles travaillent davantage ensemble. Picomedia en Italie collabore avec Kabo Family en France sur «La Storia», une des plus grosses séries italiennes du moment. Il y a aussi des coproductions en cours de montage avec les Anglais. Chez nous, rien n’est une contrainte. Le groupe s’est fondé sur le respect des individus, des talents et des partenaires. La collaboration est induite et naturelle.

MEDIA +

Asacha Media Group participe-t-il à un mouvement de consolidation du secteur audiovisuel ?

Gaspard de CHAVAGNAC

Il y a de très gros acteurs qui sont aujourd’hui des mastodontes: Banijay, Fremantle, ITV… Ensuite, il y a une deuxième catégorie de gros acteurs parmi lesquels se trouve Mediawan. Enfin, Asacha Media rentre dans une troisième catégorie des moyens-gros acteurs avec des groupes comme Newen, Federation…

MEDIA +

Êtes-vous aux aguets de nouvelles acquisitions ?

Gaspard de CHAVAGNAC

Nous ne voulons pas acquérir pour acquérir. On choisit nos cibles selon deux critères : d’une part, une vision partagée du projet global dans une logique de partnership. Nos talents restent actionnaires majoritaires de leur société mais investissent avec nous au niveau de la holding. D’autre part, ce sont des sociétés devant avoir des franchises fortes avec de la récurrence. Cela nous donne ainsi une visibilité sur notre activité. Aujourd’hui, nos 7 sociétés répondent à ces critères. Notre croissance organique s’accélère du fait que nous avons des outils pour la mettre en œuvre. L’humain et les talents sont les clés de notre projet.

MEDIA +

Un mot sur vos IP ?

Gaspard de CHAVAGNAC

En France, Kabo Family produit des marques fortes comme «Scènes de Ménages» et «En Famille» sur M6. En Angleterre avec Red Planet Pictures, nous avons «Death in Paradise», vendue dans 240 pays, qui cartonne sur BBC depuis 12 saisons avec 6 à 7 millions de téléspectateurs. En Italie, sur RAI, nous produisons «Mare Fuori», une série dans l’univers carcéral. En constituant un catalogue, nous vendons nos formats et readymade sur le marché. Chacune de nos sociétés peut aussi les adapter.