L’année 2021 a été celle d’une croissance «hors norme» pour l’édition

41

L’année 2021 a été celle d’une croissance «hors norme» pour l’édition, qui a vu son chiffre d’affaires croître de 12,4% par rapport à une année 2020 perturbée par la crise sanitaire, a indiqué jeudi l’organisation professionnelle du secteur.

«L’embellie des ventes en 2021 va bien au-delà du simple effet de rattrapage, puisque par rapport à 2019, le chiffre d’affaires des éditeurs est en croissance de 9,7%», a souligné le Syndicat national de l’édition (SNE) dans son rapport annuel sur l’activité économique des éditeurs.

Le chiffre d’affaires du secteur a dépassé pour la première fois trois milliards d’euros, à 3,079 milliards. Le nombre d’exemplaires vendu approche le demi-milliard, à 486,1 millions (+15,3% en un an).

«La croissance de l’activité en 2021 a été portée de façon prépondérante par la très bonne santé du secteur de la BD, mais ce bel essor a aussi irrigué l’ensemble des autres catégories éditoriales», s’est félicité le SNE. Pour 2022, année où les libraires constatent unanimement une baisse de la fréquentation de leur commerce, l’organisation professionnelle esquisse deux tendances.

«Au vu des craintes qui planent sur le pouvoir d’achat des lecteurs», relève le SNE, l’année devrait être favorable au livre de poche. Il représente un livre sur quatre vendu en France (et un sur deux en littérature), mais 14,4% du chiffre d’affaires. Et les cessions de droits aux éditeurs étrangers pourraient souffrir d’un contexte international difficile sachant «les confinements répétés subis par les éditeurs partenaires chinois, l’impact du Brexit sur la diffusion de la production éditoriale française au Royaume-Uni, la guerre en Ukraine».

L’année passée a toutefois probablement permis à de nombreuses maisons d’édition d’améliorer leurs finances. «Si l’on exclut le secteur scolaire – en forte baisse en 2021 du fait de la fin de la réforme des programmes pour le baccalauréat – la croissance du chiffre d’affaires des éditeurs est encore plus prononcée: +17,7%», constate le SNE.

L’organisation, qui regroupe 720 entreprises adhérentes, a par ailleurs annoncé la réélection comme président Vincent Montagne, pour un sixième mandat de deux ans. Il dirige le groupe Média-Participations (Seuil, L’Olivier, Dargaud, Dupuis, La Martinière, etc.).

Liana Levi, fondatrice des éditions du même nom, reste à l’un des deux postes de la vice-présidence, tandis qu’Antoine Gallimard, qui dirige l’éditeur du même nom, cède le sien à Louis Delas, directeur général des éditions L’École des loisirs.