Le CNC publie le rapport de Serge Tisseron

415

Le cinéma, l’audiovisuel et le jeu vidéo, qui sont au cœur des usages culturels des Français, sont de plus en plus accessibles aux mineurs du fait de la multiplication des écrans et des canaux de diffusion, notamment via les plateformes de VOD par abonnement et le jeu vidéo. L’enjeu de la protection de l’enfance et de la jeunesse, associée à une meilleure information des consommateurs, constitue donc une préoccupation majeure pour les pouvoirs publics. C’est dans cette perspective que le Centre national du cinéma et de l’image animée (CNC) avait confié à Serge Tisseron, psychiatre et psychanalyste, spécialisé dans les enjeux liés à l’image et aux nouvelles technologies, le soin de rédiger le rapport intitulé : «Quelles protections pour les mineurs dans l’audiovisuel à l’ère d’Internet?» aujourd’hui publié. Ce rapport fournit un état des lieux des usages, souligne le rôle prescripteur des parents et formule des propositions dont la portée est à la fois culturelle, juridique et économique: création d’un site éditorial de recommandations à l’attention des parents, harmonisation et élargissement des dispositifs de préconisation d’âge, encadrement spécifique pour les sites pornographiques, … «Le rapport de Serge Tisseron a vocation à nourrir la réflexion des pouvoirs publics au cours des prochains mois», précise le CNC.