Le groupe italien de télévision Mediaset a dégagé un bénéfice net en forte baisse en 2019 à 190,3 millions d’euros

479

Le groupe italien de télévision Mediaset, appartenant à la famille de l’ancien chef du gouvernement Silvio Berlusconi, a dégagé en 2019 un bénéfice net en forte baisse à 190,3 millions d’euros, a-t-il annoncé mercredi dans un communiqué. Ce résultat est légèrement inférieur aux attentes des analystes de Factset qui tablaient sur un bénéfice net de 210 millions d’euros.

Dans son communiqué, le groupe a fait savoir que «durant les deux premiers mois de l’année 2020», qui ont vu émerger l’épidémie de coronavirus en Italie et les premières mesures de confinement, «Mediaset avait enregistré une croissance sensible de ses audiences télévisées, radios et en ligne qui ont généré une hausse de 2,1% de ses recettes publicitaires». Un effet positif pour Mediaset qui ne devrait que s’amplifier durant les prochaines semaines, en raison des mesures prises lundi par le gouvernement italien pour contrer la propagation du Covid-19, recommandant à ses 60 millions de concitoyens de se cloîtrer à leur domicile jusqu’au 3 avril.

Néanmoins, le groupe, dont le français Vivendi est le deuxième actionnaire détenant 28,8% du capital, s’est voulu prudent, évoquant de «fortes incertitudes et des craintes pour les répercussions sociales et économiques» de cette situation. A ce stade de l’épidémie, qui a déjà tué plus de 600 personnes dans la péninsule, ajoute le communiqué de Mediaset, «il n’est donc pas possible de faire des prévisions fiables quant à la durée et les impacts de la crise sur la gestion et les résultats du groupe». En 2018, Mediaset avait réalisé un bénéfice de 471,3 millions d’euros, en très forte hausse, grâce à la plus-value réalisée lors du rachat du fabricant d’antennes EiTowers. En 2019, il a enregistré un chiffre d’affaires de 2,92 milliards d’euros, en baisse par rapport à l’an dernier (3,40 milliards d’euros), qu’il explique notamment par un changement de périmètre, a-t-il précisé dans son communiqué.

En 2019, le groupe a en effet perdu d’importantes recettes publicitaires par rapport à l’année précédente, qui avait vu Mediaset retransmettre en exclusivité le Mondial de football.

Cet effet a été quelque peu atténué par le fait qu’à l’automne, en Italie, son offre s’est notamment enrichie de la diffusion exclusive et en clair des matches de la Ligue des Champions. Le groupe se félicite enfin des audiences télévisées de ses chaînes et revendique la première place «tant en Italie qu’en Espagne», grâce à Canale 5 et Telecinco, «leaders en terme de parts de marché».