Le quotidien irlandais «The Irish Times» présente ses excuses après avoir été piégé par une tribune canular créée par IA

310

Le quotidien irlandais «The Irish Times» a présenté ses excuses après avoir publié une fausse tribune créée par une intelligence artificielle, indiquant avoir été victime d’une «tromperie délibérée». Titré «L’obsession des Irlandaises pour le faux bronzage est problématique», le papier, publié jeudi, était vite devenu l’un des articles les plus lus sur le site du journal. «The Irish Times» a supprimé l’article le lendemain et a indiqué dimanche que sa publication «constituait une rupture de confiance entre «The Irish Times» et ses lecteurs». «Nous sommes sincèrement désolés».  L’article supprimé, qui affirmait de manière fallacieuse que l’utilisation de faux bronzage par les Irlandaises était une question d’appropriation culturelle, avait été signé d’une écrivaine équatorienne fictive appelée Adriana Acosta-Cortez. Au journal britannique The Guardian, un internaute ayant un compte Twitter sous le même nom a déclaré qu’il avait utilisé l’outil d’IA GPT-4 pour créer environ 80% de l’article. L’auteur du canular a aussi expliqué que la photo de profil utilisée dans la tribune, qui a provoqué un débat à la radio et sur les réseaux sociaux, avait été créée à l’aide du générateur d’images Dalle-E 2. Il a affirmé être un étudiant irlandais qui avait soumis l’article pour créer un débat autour de la politique identitaire et «faire rire (ses) amis». «L’incident a mis en évidence des lacunes dans nos procédures en amont de la publication», a écrit le rédacteur en chef du journal, Ruadhan Mac Cormaic, dans un communiqué. «Il a également mis en évidence l’un des défis posés par l’intelligence artificielle pour les organes de presse. Comme d’autres, nous apprendrons et nous nous adapterons», a-t-il ajouté.