Le SPI se félicite de la revalorisation du budget d’Arte dans le court métrage

313

Au lendemain de l’édition 2023 du Festival de Clermont-Ferrand, le SPI se réjouit dans un communiqué de l’annonce d’Arte France d’augmenter les montants alloués aux préachats et achats de courts-métrages, à l’instar de ce qui a été décidé par France Télévisions en 2022. Dans un contexte de tension budgétaire liée à l’inflation des coûts de production, cette revalorisation va permettre de maintenir l’objectif toujours croissant de professionnalisation de la filière et de continuer de proposer au public des œuvres de qualité. Le SPI se félicite, une fois de plus, du soutien des acteurs historiques de la diffusion au court-métrage. Le SPI appelle les pouvoirs publics à renforcer l’économie souvent fragile du court-métrage. «Les objectifs annoncés, dans le cadre du plan France 2030 notamment, de développement de la formation pour assurer le renouvellement des professionnels de la création, ne peuvent aller sans un soutien accru au court-métrage. Un.e jeune auteur.trice, producteur.trice, technicien.ne, s’engage nécessairement dans la voie du court-métrage avant d’aller vers le long métrage ou la série. C’est un passage obligé et une formation sine qua non», explique Syndicat des Producteurs Indépendants.