L’économie collaborative, une pratique de plus en plus ancrée dans le quotidien des Français

554

Uber, Blablacar, Airbnb, Kisskissbankbank, La ruche qui dit oui, Etsy… en une décennie de nombreuses plateformes numériques ont vu le jour sur la toile, mettant en relation les particuliers pour de l’échange de produits et services. Avec 1 Français sur 3 inscrit sur ces plateformes collaboratives, le phénomène s’installe, particulièrement auprès de certaines catégories de population. Il répond à de nouveaux besoins exprimés en termes d’économie et de mode de consommation. L’étude Observatoire de l’économie collaborative réalisée par Médiamétrie propose un décryptage de cette pratique de plus en plus ancrée dans le quotidien des Français. Il ressort de cette étude que les 3⁄4 des Français connaissent au moins une marque de l’économie collaborative. Parmi eux, plus de 9 sur 10 en connaissent moins de 10. Les plateformes d’économie collaborative les plus connues sont celles liées à la mobilité/transport (70%) et à l’habitat (47%). Parmi les différentes marques connues de l’économie collaborative, trois sites appartenant aux catégories Mobilité et Habitat se détachent : plus de 6 personnes sur 10 connaissent le site de transport Blablacar et près de la moitié, Uber et Airbnb. A noter aussi que plus de 30% des internautes sont inscrits sur au moins une plateforme d’économie collaborative. La catégorie qui compte le plus d’inscrits est la catégorie Mobilité/Transport (27%). Elle est suivie par les sites d’Habitat avec 14% d’inscrits. Ce modèle s’appuie sur les attentes nouvelles d’une communauté active d’internautes ou en recherche de nouvelles formes de consommation. Il confère au consommateur un nouveau statut à double facette «d’offreur – demandeur». Cela même si l’étude démontre qu’aujourd’hui, la majorité des utilisateurs profitent des offres des sites collaboratifs et que pour l’heure seuls 5% en proposent régulièrement.