Les Etats généraux de l’information seront lancés le 3 octobre

266

Les Etats généraux de l’information, dont la tenue avait été annoncée en juillet par l’Elysée, seront lancés le 3 octobre, a indiqué jeudi leur délégué général, Christophe Deloire, au journal Ouest-France. «Notre mission est d’établir une stratégie et un plan d’action pour la France que nous rendrons avant l’été 2024», a déclaré M. Deloire, par ailleurs secrétaire général de l’ONG Reporters sans frontières (RSF). «Le périmètre sera très large: qualité de l’information, financement du journalisme, pluralisme et indépendance éditoriale, réseaux sociaux, intelligence artificielle, éducation aux médias», a-t-il dit. Les objectifs sont notamment de garantir «des informations fiables et pluralistes» face au déluge de fausses infos amplifié par les réseaux sociaux, et de contrer l’«insatisfaction globale» et la «défiance persistante» des Français envers les médias. «L’idée, c’est d’avoir des débouchés législatifs certes, mais aussi des propositions pour l’ensemble des acteurs en France et sur les plans européen et international», a poursuivi M. Deloire. Ces Etats généraux commenceront par «une phase de diagnostic, qui débutera en octobre et s’achèvera à la fin du mois de décembre, pour poser les constats sans hypocrisie ni déni». Ces États généraux ne seront ni «corporatistes» ni cantonnés à une «initiative parisienne», et seront «indépendants de tous les pouvoirs, y compris de l’Élysée et du gouvernement», a promis M. Deloire. Ils s’appuieront sur «un grand tour de France» qui «passera dans toutes les régions». Toutes les contributions «seront versées aux groupes de travail et utilisées pour formuler des propositions», a précisé le délégué général. Il a assuré que ces Etats généraux n’étaient «pas une réponse à l’affaire du JDD». En 2022, la ministre de la Culture Rima Abdul Malak avait évoqué une ouverture des débats en novembre de la même année. Puis le sujet est revenu sur le devant de la scène cet été avec la grève au «JDD» («Journal du dimanche»), dont les journalistes se sont opposés en vain à l’arrivée comme directeur du journaliste Geoffroy Lejeune, marqué à l’extrême droite. De nombreux observateurs ont vu dans cette nomination la main du milliardaire ultra-conservateur Vincent Bolloré, dont le groupe Vivendi est en passe d’avaler Lagardère, le propriétaire du «JDD». Le comité de pilotage des Etats généraux, dont M. Deloire est délégué général, est présidé par Bruno Lasserre, président de la Cada (commission d’accès aux documents administratifs).