Les internautes américains ne semblent pas avoir déserté les réseaux sociaux

109

Les adultes américains ne semblent pas avoir  quitté Facebook, Twitter et consorts, malgré une avalanche de controverses autour des réseaux sociaux, affirme un sondage publié mercredi par le PewResearch Center. Les proportions d’adultes utilisant ces différents services étaient largement inchangées début 2019 par rapport à début 2018 «malgré la longue série de controverses sur la vie privée, la désinformation ou la censure sur les réseaux sociaux», ont écrit Monica Anderson et Andrew Perrin, du Pew Center, dans un communiqué commentant ces chiffres. Facebook – pourtant cible numéro un des critiques – reste le réseau social de plus utilisé, avec 69% des personnes interrogées qui disent s’en servir, dont les trois-quarts tous les jours, des proportions inchangées sur un an. Seul YouTube (détenu par Google) le dépasse, avec 73% de taux de pénétration. 28% citent Pinterest (partage de photos), 27% LinkedIn (réseau professionnel détenu par Microsoft), 24% Snapchat, 22% Twitter ou 20% WhatsApp (propriété de Facebook). Des proportions similaires à l’année dernière, à l’exception d’Instagram (détenu par Facebook), cité par 37% des sondés, un chiffre en hausse. Un précédent sondage du PewResearch Center relevait pourtant en septembre que 42% des utilisateurs américains de Facebook disaient avoir «fait une pause» dans leur usage de la plateforme au cours des 12 mois précédents. Facebook est de loin le premier réseau social du monde avec 2,3 milliards d’utilisateurs. Le sondage a été réalisé par téléphone entre le 8 janvier et le 7 février auprès d’un échantillon de 1.502 personnes de 18 ans et plus vivant aux Etats-Unis.