M. GRELIER (ITV Studios France) : « Le mot d’ordre de cette 9ème saison de « The voice »est « back to basic »

579

Lundi 9 décembre, TF1 a présenté à la presse les premières images de la 9ème saison de son divertissement «The Voice». Mot d’ordre : «back to basics». Nouveaux coachs, moins de règles, moins de talents et une saison plus dense et concentrée. L’occasion pour média+, d’évoquer cette nouvelle saison avec Matthieu GRELIER, directeur des Programmes chez ITV Studios France.

media+

Quel est le mot d’ordre pour cette 9ème saison de «The Voice» ?

Matthieu GRELIER

Cette saison, le mot d’ordre est «back to basic». La saison 9 est un retour aux sources pour «The Voice» et sera une fois de plus présentée par Nikos Aliagas. Il sera rejoint par Karine Ferri pour les live. A chaque début de saison, deux choix s’imposent à nous : trouver l’équipe de coachs et trouver de bons talents. Nous avons renouvelé entièrement les coachs avec un quatuor neuf et paritaire: Amel Bent, Lara Fabian, Marc Lavoine et Pascal Obispo. En ce qui concerne les talents, une nouvelle fois nous sommes allés à la rencontre des meilleurs. Le casting retrouve de la voix, c’est cela «The Voice». Nous avons fait beaucoup de déplacements, un casting sur youTube ne suffit pas. Il faut aller à la rencontrer des talents. Ce travail a mis 6 mois pour ainsi présenter ces 110 voix à nos 4 coachs.

media+

Quels sont les autres changements pour cette 9ème saison ?

Matthieu GRELIER

Chaque année, il faut apporter de petites touches cohérentes avec l’histoire que nous voulons raconter. Cette saison, les fauteuils changent et sont plus ronds et ainsi plus aérodynamiques. Nous avons aussi changé notre grand écran traditionnel au fond de la scène par un autre grand écran pour voir le talent en ombre chinoise avant son apparition sur scène. Enfin, la couleur rouge qui caractérise l’émission a été atténuée pour une couleur dorée. «The Voice 9» sera une saison en or.

media+

Comment évolue la mécanique cette année ?

Matthieu GRELIER

«The Voice» existe depuis 9 ans. Au fil des saisons, nous avons rajouté des règles et rallonger les saisons…Cette année, nous revenons aux bases du programme. Ainsi, pour les auditions à l’aveugle, exit la Family Room. Nikos Aliagas et les familles seront au plus proche de la scène et du talent. Les coachs se retourneront quoi qu’il arrive pour s’expliquer avec le talent. Deuxième épreuve : les battles. Pour cette dernière, nous avons supprimé le vol de talent entre coachs. Ils devront assumer leur choix du début à la fin. Pour l’épreuve de KO, nous avons encore simplifié le processus.

media+

Les live ont aussi été repensés…

Matthieu GRELIER

Les finales en direct ont en effet été complètement repensées. Nous ne serons plus en studio mais en live dans une salle parisienne de renom. Nous communiquerons bientôt sur la salle. De plus, le public choisira à 100% les finalistes. Autre nouveauté : il n’y aura plus un finaliste par équipe. Ainsi nous pourrons voir en final deux talents d’une même équipe. Cette logique va rajouter du suspense et de la surprise. Nous souhaitons vraiment remettre la musique au cœur du programme. Cette innovation est une belle initiative française et je suis heureux que TF1 ait donné son accord.

media+

Le bilan de la saison 8 a été un peu mitigé. Pouvez-vous nous en parler?

Matthieu GRELIER

La saison 8 a été un peu chahutée dans sa 2ème moitié. La saison a été longue et des événements sportifs étaient présents à l’antenne. Toutefois, nous avons été leader 14 fois sur cible, et sur les 18 émissions, «The Voice» était au-dessus des 30% de pda auprès des FRDA-50 ans. Le bilan est donc tout de même assez positif.