«Mon Afghanistan»: Aref Karimi et Mohammad Ismail lauréats de la troisième édition du concours photo Shah Marai

29

Aref Karimi et Mohammad Ismail sont les lauréats de la troisième édition du concours photo Shah Marai, annonce l’Agence France-Presse dans un communiqué. 

Aref Karimi, photojournaliste originaire de Hérat (ouest de l’Afghanistan), a remporté la troisième édition du Concours Shah Marai dans la catégorie Photo Story pour une série d’images décrivant la production de soie dans sa province natale. Aref Karimi, 35 ans, collabore avec l’AFP. 

Dans la catégorie Single Photo, c’est Mohammad Ismail, photographe de 41 ans basé à Kaboul et travaillant pour l’agence Reuters, qui a remporté le prix pour un cliché montrant un jeune Afghan amputé en train de s’entraîner dans une piscine. 

Baptisé «Mon Afghanistan», ce concours est organisé par l’AFP en hommage à Shah Marai, ancien chef photo au bureau de Kaboul de l’Agence. Tué à 41 ans dans un attentat suicide le 30 avril 2018, Shah Marai a été un exemple pour les photographes afghans, capturant des images uniques de son pays avec tendresse et passion. Le concours invite chaque année les photographes afghans à montrer la réalité de leur pays et de leur peuple, loin des images crues de violence. Rappelant que l’Afghanistan se situe au cœur de l’Asie centrale sur la Route de la Soie, Mohammad Aref Karimi a proposé 15 photos montrant comment la production de soie affectée par la guerre a repris progressivement ces dernières années dans la région de Hérat où des milliers de familles travaillent dans l’élevage de vers à soie et le tissage de la soie. 

Cette année, le jury était composé de Lyse Doucet, journaliste vedette de la BBC et ancienne reporter en Afghanistan, Massoud Hossaini, photographe basé à Kaboul et lauréat du Prix Pulitzer, Ami Vitale, photographe qui collabore au magazine National Geographic, Kadir van Lohuizen, co-fondateur de l’agence NOOR et lauréat de deux Prix World Press Photo, et Stéphane Arnaud, rédacteur en chef photo de l’AFP. 

Les journalistes continuent à payer un lourd tribut à la guerre en Afghanistan. Parallèlement à la mémoire de Shah Marai, le concours vise à développer la photographie dans ce pays qui peine à sortir de quatre décennies de conflits. 

Cette année, 51 candidatures avaient été retenues pour le concours. Il y a eu sept finalistes : quatre dans la catégorie Photo Story et trois dans la catégorie Single Photo.