Nicolas Deschamps, Directeur de l’unité Découvertes et connaissances d’Arte

    31

    Nicolas Deschamps, chargé de production responsable de l’unité découvertes et connaissances d’Arte, fait part de sa volonté de changement. Depuis son arrivée sur la TNT, Arte est plus que jamais engagée dans la voie du documentaire étranger, avec de nouvelles cases, de nouveaux formats et une volonté plus marquée encore d’asseoir sa différence.

    média+: Quels sont les nouveaux défis d’Arte en matière de découvertes et de connaissances?

    Nicolas Deschamps : Avec la TNT, plusieurs nouvelles cases s’ouvrent, notamment deux quotidiennes, à 13h00 sur la culture et la civilisation, à 19h00 sur les découvertes en tous genres. Le samedi à 20h30, Arte lance également une thématique «Aventures humaines» ainsi qu’une nouvelle case «sciences» hebdomadaire, en deuxième partie de soirée, le lundi.

    média+: Une case jeunesse sera-t-elle aussi créée?

    Nicolas Deschamps : Absolument, mais uniquement sur la TNT. Tous les samedis et dimanches, de 8h00 à 10h00, elle sera constituée de séries d’animations, de documentaires (26 et 13′) avec une mission clairement éducative. Il ne faut pas s’arrêter en chemin, mais toujours varier nos pistes, nos défis. Arte change de visage.

    média+: Lors de ce MIP TV, quels ont été les documentaires qui se sont le mieux vendus?

    Nicolas Deschamps : Nous avons rencontré un grand succès avec le documentaire français sur le maroquinier Vuitton, les documentaires «Des plages pas commes les autres», «Visages d’Europe», «Trafalgar»… Quant à notre docu «That’s poker», il a suscité non seulement l’intérêt des télévisions étrangères mais aussi celui de nombreux bloggueurs. Nous profitons vraiment de l’essor des docs et des différentes modes qui les accompagnent, comme celles du poker par exemple, qui envahit les grilles de programme. Arte doit aussi surfer sur ces vagues.

    média+: En matière d’achat, quelles sont les grandes perspectives d’Arte en 2007?

    Nicolas Deschamps : Il y a un vrai effort de renouvellement. Tout ce qui est non américain se redynamise. Les recettes américaines ne fonctionnent plus comme avant, on fait appel à d’autres idées, d’autres créations. Nous avons pour interlocuteurs le Canada, l’Australie, la Chine, avec lesquels nous désirons initier des choses, sortir ses sentiers battus.

    média+: Depuis que la grille s’étend sur 24 heures, la politique des achats est-elle plus importante?

    Nicolas Deschamps : Le budget n’a pas doublé pour autant. Je dirais qu’il faut cultiver l’achat de manière intelligente. Si on ne cultive que des productions nationales, tout risque très vite de tourner en rond, de ne posséder qu’un seul et même regard. Il est donc primordial de se diversifier avec des grilles plus événementielles, plus impactantes qu’hier, pour être plus fort. Arte devient progressivement une vraie chaîne Prémium qui défend ses programmes. D’ailleurs, nous souhaitons désormais que ces derniers soient incarnés par des personnages référents, charismatiques pour que le public puisse mieux encore identifier leurs chaînes.