Nouveau code de conduite de la publicité pour l’alcool sur internet

1495

De grands producteurs mondiaux de vins et spiritueux font entrer en vigueur vendredi un «code de conduite» de la publicité pour l’alcool sur internet dans l’Union européenne et aux Etats-Unis, déjà contesté par une association américaine de lutte contre l’alcoolisme. Ce code a été rédigé par Discus, le lobby américain de l’industrie de l’alcool à Washington, et l’EFRD (European Forum for Responsible Drinking), son homologue bruxellois. Douze grands noms du secteur, dont les groupes français Pernod Ricard, Moët Hennessy et Rémy Cointreau, le britannique Diageo et les américains Bacardi et Beam, sont membres de Discus. Six d’entre eux adhèrent à l’EFRD, dont Pernod Ricard et Moëy Hennessy. Le code de conduite a pour objectif de diriger la publicité vers des internautes en âge de consommer de l’alcool. Ces groupes s’engagent à n’être présents que sur des sites où au moins 71,6% des visiteurs ont cet âge. Selon Discus, qui s’appuie sur des
mesures de Nielsen, cela comprend Twitter (86,9%), Facebook (82,2%) et YouTube (81,0%). Ils réclameront l’âge avant tout «dialogue direct» avec un internaute. Ils identifieront clairement ce qui est de la publicité pour leurs marques quand ils seront présents sur des blogs ou autres moyens de communication sur internet.