P. de SAINT-PIERRE (KTO) : «On propose chaque année 800h de directs récurrents»

113

Hier matin, KTO, la télévision catholique francophone, présentait à la presse son dispositif spécial 20 ans. L’occasion d’évoquer les prochains défis stratégiques de la chaîne. Tour d’horizon avec Philippine de SAINT-PIERRE, Directrice générale de KTO

media+

Quelle programmation spéciale avez-vous élaborée pour les 20 ans de KTO ?

Philippine de SAINT-PIERRE

On y travaille depuis plusieurs mois. Depuis 20 ans, KTO diffuse 24h/24 et 7j/7 de nombreux programmes religieux et spirituels à destination de tous les chercheurs de sens. Pour fêter l’anniversaire de la chaîne, qui propose chaque année 800 heures de directs récurrents, nous avons élaboré tout au long du mois de décembre une programmation exceptionnelle à base de documentaires inédits, émissions spéciales et collection d’entretiens de grandes figures catholiques. Jeudi 12 décembre à 18h50, une messe d’action de grâce sera célébrée pour les 20 ans de la chaîne. Mais la vraie soirée anniversaire se tiendra le 13 décembre à partir de 20h40, avec 2 heures de direct. Tous les présentateurs de KTO seront présents pour une émission spéciale afin de découvrir ceux qui font vivre l’antenne.

media+

Comment évolue votre modèle économique ? 

Philippine de SAINT-PIERRE

KTO est la seule télévision nationale qui vive essentiellement de dons. Nous sommes une association et une fondation à but non lucratif. C’est une sorte d’abonnement volontaire à la chaîne. Nous avons près de 90.000 donateurs réguliers en France. Le budget de fonctionnement de KTO est autour de 8,5 M€. Avec cela, nous proposons 5 heures et demie de programmes frais par jour. Il y a aussi des directs avec des retransmissions de prières, mais pas seulement. Nous coproduisons près de 35 documentaires de 52’ chaque année. En tant que coproducteur et diffuseur de ces films, nous travaillons avec une vingtaine de sociétés de production.

media+

Que cherchez-vous en matière de productions ?

Philippine de SAINT-PIERRE

Des thématiques très variées avec des documentaires qui traitent de questions sociales et philosophiques. Nous voulons aborder aussi la découverte de communautés religieuses et donner à voir l’engagement des Chrétiens. En matière de documentaires inédits, nous nous immiscerons dans «Le Secret de Tolkien» (Cerigo Films) lundi 16 décembre à 20h45 et nous aborderons la vie après la mort dans «Eternam» (KRE Films Makers) lundi 9 décembre à 20h40.

media+

Qui est le téléspectateur de KTO ?

Philippine de SAINT-PIERRE

Notre public s’étend dans l’Europe francophone (Belgique, Suisse, Monaco, Luxembourg) mais aussi en Afrique Subsaharienne, au Maghreb, Moyen-Orient, dans l’Océan Indien et aux Antilles. En France métropolitaine, notre public vit plutôt en milieu rural et il a plus de 60 ans. A l’inverse, nous touchons un public différent sur internet où nous avons le full-streaming de la chaîne, l’accès à plus de 30.000 vidéos. Nous sommes également sur YouTube et nous avons près de 2 millions de vidéos vues/mois dont 1/3 est visionné par des moins de 35 ans. Nous voulons toucher le plus grand nombre, y compris ceux qui ne sont pas catholiques ou intéressés à quelque chose de religieux.

media+

Quels défis vous donnez-vous à l’avenir ? 

Philippine de SAINT-PIERRE

On continue à faire ce que nous avons réussi les 20 premières années, c’est-à-dire à monter dans les trains à mesure qu’ils passent. Mon ambition, que KTO soit distribuée par tous les modes de distributions. Nous voulons continuer à être créatifs et faire une télévision qui fasse entendre une musique un peu différente : prendre le temps, exprimer des avis contraires sans chercher la petite phrase. Nous ne sommes pas soumis aux mêmes règles du jeu que les chaînes commerciales et cela nous donne une grande liberté.