Patrick Poivre d’Arvor se dit «révolté» après des accusations de viol

6
L’ancien présentateur vedette du journal télévisé Patrick Poivre d’Arvor nie toute forme d’emprise ou de contrainte vis-à-vis de l’autrice Florence Porcel qui l’accuse de viols, et se dit «révolté», dans un texte publié sur sa page Facebook.  «Il n’y a jamais eu aucune forme d’emprise, ni a fortiori de contrainte», écrit PPDA dans ce texte…
Le contenu de cet article est payant. Pour voir cet article, vous devez l'ajouter à votre panier

4.50 Ajouter au panier