Piratages téléphoniques par le souverain de Dubaï: la police britannique a promis jeudi d’examiner «tout nouvel élément»

16
La police britannique a promis jeudi d’examiner «tout nouvel élément» sur l’utilisation par le souverain de Dubaï, Mohammed ben Rached al-Maktoum, d’un logiciel d’espionnage pour pirater les téléphones de son ex-épouse et de son équipe juridique basée au Royaume-Uni.  Cette déclaration intervient au lendemain d’une décision de la Haute cour de Londres…

Le contenu de cet article est payant.
Pour voir cet article, vous devez l'ajouter à votre panier
Cliquer sur le bouton "Ajouter au panier" ci-dessous


4.50 Ajouter au panier