Près de 6 Français sur 10 passent des appels en «visio» sur mobile

75

Désormais, les Français utilisent de plus en plus la visiophonie pour communiquer entre eux, que ce soit pour des motifs personnels ou professionnels, selon une étude de Médiamétrie. Ce dispositif permettant à 2 correspondants (ou plus) de se voir pendant une conversation téléphonique, a vu son utilisation considérablement augmenter en 5 ans: près de 6 Français sur 10 (57,2%) la pratiquent au 4ème trimestre 2020. Ils étaient moins de 18% en 2015. Pour Charlotte Leboucher, Directrice d’étude au département Consumer Insight de Médiamétrie, «cette accélération est liée à la généralisation du télétravail, des cours en distanciel et aux différentes périodes de confinement inhérent à la crise sanitaire. Ce sont les étudiants, les 16-34 ans, les CSP+ et les foyers avec enfant(s) de moins de 15 ans qui la pratiquent le plus». L’usage de la visio sur mobile augmente, mais également sa fréquence : près d’un Français sur 3 (30,2%) s’est connecté en visio au cours des 7 jours précédents ; c’est près de 24 points de plus qu’à la même période en 2015.Au-delà de la visio dont la progression est spectaculaire, de manière générale les activités de communication ont beaucoup progressé sur internet depuis 5 ans : c’est notamment le cas des messageries instantanées. Si la communication tient une place de plus en plus importante sur Internet, les internautes français plébiscitent également les loisirs et médias en ligne. Parmi les activités connectées ayant le plus progressé, on retrouve ainsi l’écoute de la musique en streaming, le visionnage de la télévision en direct et la consultation de recettes de cuisine. De même que des activités pratiques : effectuer un achat ou consulter ses comptes bancaires online. A l’inverse, et en lien avec la crise sanitaire actuelle, Médiamétrie observe sur cette dernière année une réduction d’activités en ligne, telles que la recherche d’itinéraire ou de plan, la consultation d’informations pratiques ou encore la réservation d’hôtels et restaurants. «La progression de ces usages connectés est notamment liée à la nature des équipements audiovisuels des foyers français. En effet, si chaque foyer possède 6,5 écrans en moyenne – un chiffre stable depuis 5 ans – les foyers français privilégient aujourd’hui avant tout les équipements favorisant la mobilité», analyse Charlotte Leboucher. Et en premier lieu le smartphone, qui a connu la plus forte hausse : au quatrième trimestre 2020, plus de 3 personnes sur 4 (77,4%) en possèdent un ; moins de 2 sur 3 (58%) en détenaient un à fin 20151. Les foyers ont aussi investi dans les ordinateurs portables, désormais largement répandus : près de 7 foyers sur 10 en possèdent un en 2020, contre 64,6% en 2015. Une évolution qui s’est faite au détriment des ordinateurs fixes. Les Français ont continué d’acheter des tablettes : près d’un foyer sur 2 en possède une désormais (47,6%). Ils étaient 42,6% en 2015. Le nombre de foyers qui en possèdent plusieurs est également en légère augmentation.Les foyers utilisent principalement les ordinateurs portables et les tablettes en situation de nomadisme au sein même du domicile. En complément de la mobilité, les foyers français ont accru leurs équipements connectés : les téléviseurs et consoles de jeux connectés à Internet sont aussi en nette progression en 5 ans. En parallèle de la dimension pratique et accessible à tout moment des équipements mobiles, on observe une tendance de fond à la recherche de confort et de qualité. Les téléviseurs connectés ont ainsi fortement progressé : près de 2 foyers sur 3 en possèdent un (65%) contre 54,8% en 2015. Dans une logique d’accéder à une meilleure résolution d’image, les foyers français acquièrent des téléviseurs 4K ou Ultra HD, plus récents : près de 2 sur 5 (18,7%) en sont équipés en 2020, contre 12,8% en 2018.