Président de France Télévisions: Fillon juge le système actuel «hypocrite»

    217

    François Fillon a répliqué jeudi aux critiques de son secrétaire d’Etat Jean-Pierre Jouyet contre l’idée que l’exécutif nomme le président de France Télévisions en jugeant «hypocrite» le système actuel. Le Premier ministre, interrogé par un journaliste à l’issue d’une rencontre à Matignon avec les groupes politiques du Parlement européen, a d’abord souligné que le secrétaire d’Etat aux Affaires européennes avait «émis un avis personnel». «Je pourrais développer longuement devant vous tout le caractère hypocrite du système actuel de nomination du président de France Télévisions», a-t-il poursuivi, dénonçant un processus qui n’«a jamais été indépendant et autonome». Le président de France Télévisions est actuellement nommé par le Conseil supérieur de l’audiovisuel (CSA). Selon M. Fillon, le mode de nomination proposé mercredi par le Président Nicolas Sarkozy est «plus clair et mieux contrôlé, puisqu’il y aura un double contrôle, celui du CSA et celui du Parlement». Le chef du gouvernement a précisé qu’en cas de vote de la réforme institutionnelle, l’opposition pourra «elle-même participer à ce débat». M. Sarkozy avait souhaité que le président de France Télévisions soit à l’avenir «nommé par l’exécutif après avis conforme du Conseil supérieur de l’audiovisuel, et sous réserve qu’une majorité qualifiée de parlementaires n’y fasse pas obstacle». M. Jouyet a indiqué jeudi qu’il «n’aimait pas» l’idée, à laquelle il trouve «un parfum Ve République du début», c’est-à-dire la notion d’un contrôle du pouvoir politique sur les médias publics.