Président de France Télévisions nommé par l’exécutif: Jouyet «n’aime pas»

    238

    Le secrétaire d’Etat chargé des Affaires européennes, Jean-Pierre Jouyet, «n’aime pas» l’idée de faire nommer le président de France Télévisions par l’exécutif, y trouvant «un parfum Ve République du début». Se prêtant au jeu du «j’aime, j’aime pas» jeudi sur Canal +, le ministre a répondu «j’aime pas» à propos de ce projet annoncé mercredi par le président Nicolas Sarkozy. «Il y a un parfum Ve République du début qu’il faudrait peut-être mieux éviter, et faire en sorte que ça n’occulte pas le reste de la réforme» de l’audiovisuel public, a-t-il ajouté. «Je crois qu’il est normal que le président de France Télévisions soit désigné par un actionnaire mais je trouve qu’il est normal aussi qu’il y ait un contrôle par le Parlement. Je préfèrerais qu’il soit désigné par le Parlement, pour être clair», a expliqué le secrétaire d’Etat. «Aujourd’hui il l’est par le CSA. Je n’ai jamais vu, à une ou deux exceptions près, que ça ait amené beaucoup plus d’indépendance», a-t-il noté. Nicolas Sarkozy a souhaité mercredi que le président de France Télévisions soit à l’avenir «nommé par l’exécutif après avis conforme du Conseil supérieur de l’audiovisuel, et sous réserve qu’une majorité qualifiée de parlementaires n’y fasse pas obstacle».