Primaire PS: la HAP prête à saisir la Commission des sondages

106

La Haute autorité des primaires PS (HAP) a indiqué mardi qu’elle saisirait la Commission des sondages «sur tout sondage qui paraîtrait» à partir de la veille du scrutin des 9 et 16 octobre, alors que le CSA n’a pas interdit ces enquêtes, contrairement à l’usage pour une élection nationale. «Avant même que le 1er tour n’ait commencé, certains instituts commentent déjà le second tour sans considération du droit des électeurs à être informés et celui des candidats à être également traités», déplore la HAP dans un communiqué. «La HAP saisira la Commission des sondages, la veille des élections, sur tout sondage qui paraîtrait», affirme cette instance indépendante chargée de veiller au bon déroulement de la primaire. Selon elle, les instituts de sondage devraient, «par analogie et déontologie», se conformer au droit régissant dans ce domaine «les élections officielles de la République française». La HAP rappelle «solennellement que les seuls électeurs décideront du résultat» de ce scrutin, soulignant que «les sondages peuvent éclairer la démocratie mais ne doivent pas s’y substituer». Quelques heures auparavant mardi, le Conseil supérieur de l’audiovisuel (CSA) avait indiqué que les sondages ne seraient pas interdits la veille et le jour de chaque tour de scrutin de la primaire, en réponse à une question adressée par le PS.