«Prix des jeunes écritures RFI – AUF» : lauréats de la 1ère édition

130

Le jury du «Prix des jeunes écritures RFI – AUF (Agence universitaire de la Francophonie)», présidé par l’écrivaine haïtienne Yanick Lahens, titulaire de la Chaire Mondes francophones du Collège de France, a récompensé ce mardi 19 mars ses 3 premiers lauréats. «Salim et moi» de Nicolas BRNS (France) a remporté le Prix des jeunes écritures; «Illusion» de Yemna (Maroc) a reçu le Prix des jeunes écritures – mention prix étudiant ; et enfin «Les défis de la vie» de May Tafesh (Palestine) est le lauréat du Prix du public. Les prix ont été remis à la Cité internationale universitaire de Paris, en présence de Marie-Christine Saragosse, PDG de France Médias Monde, Jean-Paul de Gaudemar, Recteur de l’Agence universitaire de la Francophonie, et Yanick Lahens. Ce prix est destiné à encourager l’écriture de récits courts d’expression française. Il s’adresse aux étudiants des universités membres de l’AUF et à toute personne âgée de 18 à 29 ans. Les participants de la 1ère édition devaient composer une fiction, en langue française, qui devait impérativement commencer par la phrase «Toute histoire commence un jour, quelque part», extraite de Les exilés meurent aussi d’amour d’Abnousse Shalmani (Editions Grasset). Les lauréats bénéficient d’un séjour parisien ainsi que d’expériences culturelles et littéraires.