Publicité mensongère: Telecom Italia condamné

288

Le groupe Telecom Italia (Tim), dont le Français Vivendi est le principal actionnaire, a été condamné à payer une amende de 4,8 millions d’euros pour publicité mensongère, a annoncé vendredi l’autorité italienne garante de la concurrence. Celle-ci estime que la campagne publicitaire lancée par l’opérateur italien pour son offre concernant la fibre optique trompait le public dans la mesure où toutes les informations, notamment en matière de tarifs, n’étaient pas données. Les différentes campagnes publicitaires ont, par exemple, «omis ou indiqué de manière non suffisamment claire que pour atteindre la vitesse maximum de transmission, objet de la publicité, il était nécessaire d’activer une option à paiement», juge ainsi cette autorité. Le groupe italien de télécommunications est entrée cette semaine dans une période de turbulences après que le fonds activiste Elliot a annoncé détenir plus de 5% du capital de Telecom Italia et réclamé la tête de plusieurs administrateurs, dont le président du directoire de Vivendi, Arnaud de Puyfontaine. Le groupe français Vivendi, principal actionnaire de Tim, contrôle de son côté près de 24% du capital.