R. BUET (Newen Connect) : « Les programmes européens génèrent l’appétit des diffuseurs internationaux »

69

Acteur de la distribution audiovisuelle, exploitant un catalogue riche et multi-genre composé de 6.000 heures de productions françaises et internationales, tour d’horizon sur Newen Connect avec son directeur général Rodolphe BUET.

MEDIA +

Comment se déploie l’activité de Newen Connect ?

Rodolphe BUET

Notre activité de distribution est très dense. D’un côté Newen Studios, filiale du Groupe TF1, a une activité très prolifique. Le groupe poursuit son déploiement en France et à l’international avec la volonté de favoriser les synergies et l’agilité de tous ses talents. Notons l’acquisition récente d’Anagram, l’une des principales sociétés de production de fictions en Scandinavie, ou encore le renforcement de notre présence en Angleterre. Cette dynamique a un impact positif sur notre activité de distribution : davantage de producteurs, plus de programmes et une présence encore plus forte sur les territoires européens. L’activité de Newen Connect, au-delà des productions internes, se développe aussi grâce à un travail de repositionnement et de sourcing qui a été initié depuis quelques années.

MEDIA +

Beaucoup de producteurs extérieurs font appel à vos services…

Rodolphe BUET

Nous avons présenté 17 nouvelles séries sur ce MIPCOM dont la moitié sont des partenariats noués avec des producteurs tiers. Nous avons un riche catalogue de programmes sur l’ensemble des segments : fiction, animation, documentaire et formats de flux. Nous sommes passés en quelques années d’une petite structure de distribution à un acteur majeur sur le marché européen avec des bureaux à Paris et à Londres. L’enjeu est d’être au plus près de nos clients pour comprendre les enjeux locaux et globaux. La prochaine étape sera sans doute d’avoir des équipes qui puissent opérer depuis l’Allemagne et l’Espagne pour mieux comprendre les attentes des marchés. On doit s’adapter en permanence en faisant évoluer le business model de nos partenaires.

MEDIA +

Quelle attractivité pour les contenus européens ?

Rodolphe BUET

Ils génèrent l’appétit des diffuseurs internationaux. Comme les studios américains ont développé eux-mêmes leur plateforme, l’accès aux programmes est donc plus limité pour l’ensemble des acteurs (chaînes linéaires et streamers). Deuxième élément : le confinement a permis à beaucoup de gens de découvrir des séries à la fois françaises, allemandes, espagnoles et italiennes avec beaucoup d’intérêt. Ils ont pu observer la créativité existante en dehors des territoires anglo-saxons. Les spectateurs ont aussi pris l’habitude de regarder les programmes sous-titrés. La montée en puissance des séries premium européennes viennent remplacer les programmes américains, et elles alimentent aujourd’hui les chaînes linéaires.

MEDIA +

Un mot sur la série «HPI», un de vos cartons !

Rodolphe BUET

La série de TF1 s’est vendue dans plus de 100 territoires, diffusée en Prime en Allemagne, en Italie ou encore en Espagne. La saison 3 (en cours de tournage) devrait très bien se vendre. On a récemment fait un deal avec ABC Network pour que la série soit adaptée en langue anglaise avec un studio américain. Pour de nombreux producteurs, «HPI» est un emblème de la capacité des séries françaises à voyager. Parmi les autres succès : la série «L’Opéra» (OCS) vendue dans près de 50 territoires ou encore «Renaissances» qui n’a pas encore été diffusée sur TF1 mais qui a déjà été pré-vendue à deux chaînes linéaires.

MEDIA +

En quoi Newen Connect joue-t-elle un rôle croissant dans le financement en amont de productions européennes et internationales ?

Rodolphe BUET

C’est un enjeu majeur. Nous sommes dans l’obligation d’aller chercher des modèles de financement différents à la fois sur des territoires européens, aux Etats-Unis ou à travers des deals globaux avec les plateformes. Aujourd’hui, nous avons une diversité de partenaires possible. Le nombre d’interlocuteurs de mes équipes a été multiplié par quatre en 5 ans. Et ce n’est qu’un commencement avec le développement des modèles AVOD et les nouveaux intervenants qui commencent à financer très significativement la production audiovisuelle.

LES DIRIGEANTS

R. BUET

DG

COORDONNEES

123 boulevard de Grenelle

75015 Paris

DATE DE CREATION

2007

PRODUCTIONS

«Cœurs Noirs», «HPI», «Renaissances»,…