RFI et France 24 suivies par 62% de la population en Afrique francophone chaque semaine

149

RFI et France 24 confirment en 2023 leurs succès d’audience dans les pays d’Afrique francophone et leurs positions en tête des classements de notoriété et d’audience, et performent tout particulièrement dans les 7 villes de province analysées en plus des capitales dans l’étude «Africascope janvier – décembre 2023», réalisée par Kantar-TNS au Cameroun, au Congo-Brazzaville, en Côte d’Ivoire, au Gabon, en République démocratique du Congo (RDC), et au Sénégal. France 24 conforte son statut de 1ère chaîne d’information internationale, toutes cibles confondues, en Afrique francophone. Elle figure parmi les 10 chaînes les plus regardées chaque jour (tous genres confondus) dans 6 des 7 capitales étudiées, et dans le top 3 chez les cadres et dirigeants. Son audience hebdomadaire continue de croître dans les capitales d’Afrique de l’Ouest et d’Afrique centrale, notamment à Abidjan (52,1%, +1,5 pt), Brazzaville (49,7%, + 3,4 pts), Libreville (45,8%, +2,8 pts) et Dakar (30,7%, + 1,6 pt). C’est aussi particulièrement le cas auprès des cadres et dirigeants, qui suivent presque tous France 24 chaque semaine à Kinshasa (94,9%), et qui sont aussi toujours plus nombreux à Abidjan (81,5%, + 7,5 pts), Libreville (70%, + 3,8 pts) et Brazzaville (68%, + 6,7 pts). RFI reste de son côté la radio internationale la plus écoutée et se maintient dans le top 5 des radios les plus écoutées chaque jour, et à la 1ère place du classement à Abidjan, Libreville et Brazzaville. Sa durée d’écoute moyenne est de près d’une heure (57 mn, + 1 mn). RFI réalise elle aussi de bonnes performances hebdomadaires auprès des cadres et dirigeants, et reste dans le top 5 des radios dans toutes les villes : elle garde sa 1ère place à Abidjan, Libreville, Kinshasa et Brazzaville, en s’illustrant dans les deux villes congolaises avec respectivement 95,8% et 91,2% (+8,2 pts) d’audience. Dans ces 7 capitales africaines, le niveau de notoriété des deux médias reste maximal avec 95,7% de la population qui déclare connaître RFI ou France 24. A noter aussi que RFI et France 24 sont plébiscitées dans les villes de province. Avec 73,8% des personnes qui écoutent ou regardent RFI et France 24 chaque semaine, les deux médias enregistrent d’excellentes performances et une très forte croissance (+ 10,6 pts) dans les 7 villes de province analysées :  Bouaké et Korhogo (Côte d’Ivoire), Bukavu et Lubumbashi (RDC), Garoua (Cameroun), Saint-Louis et Thiès (Sénégal). Dans ces villes, France 24 voit son audience quotidienne (42%) comme hebdomadaire (60,4%) augmenter très fortement, avec respectivement +17,5 points et + 11,9% points. De son côté, RFI se démarque avec une audience quotidienne en forte hausse à 41,8% (+12,6 pts). Ces résultats se confirment chaque semaine, avec 59,3% de personnes qui l’écoutent, soit une augmentation de près de 8 points. En 2023, les bons résultats de RFI et France 24 sur le numérique sont particulièrement portés par YouTube, où les deux chaînes enregistrent 164 millions de vues. RFI performe en Afrique en termes de consommation audio avec 765.000 démarrages chaque mois (+14%) sur ses environnements propres, et s’illustre particulièrement sur YouTube, avec 2,4 millions de vidéos vues chaque mois, soit une croissance de 35%. De son côté, France 24 rassemble plus de 2,5 millions d’abonnés issus des six pays sur Facebook et enregistre 1,2 million de visites en moyenne chaque mois sur ses environnements propres. A noter que le Mali et le Burkina Faso, où la diffusion de RFI et France 24 a été suspendue par les autorités depuis les mois de mars 2022 (Mali), décembre 2022 (Burkina Faso – RFI) et mars 2023 (Burkina Faso – France 24) ne figurent pas dans le périmètre d’analyse pour les deux médias cette année, bien qu’ils y soient encore suivis grâce aux modes de réception de contournement de la censure (ondes courtes, satellite, VPN, réseaux sociaux, plateformes vidéo…).