S. STRANO (Festival Fiction TV) : «Plus de 35.000 spectateurs et 2.200 professionnels sont attendus»

164

Stéphane STRANO, Président du Festival de la Fiction TV de La Rochelle

Le Festival de la Fiction TV de La Rochelle ouvre ses portes aujourd’hui avec Marie Gillain comme Présidente du jury de cette 20ème édition. Rencontre avec Stéphane STRANO, Président du Festival de la Fiction TV de La Rochelle.

media+

Sous quels auspices s’ouvre le Festival de la Fiction TV de La Rochelle ?

Stéphane STRANO

Après 20 ans d’existence, le Festival a pris de l’ampleur et de la maturité. Il s’agit du grand événement de la rentrée en matière de fictions televisées. Il y a une vraie volonté de croissance de la manifestation de la part des professionnels mais aussi du public.

media+

Avez-vous des objectifs en termes de fréquentation ?

Stéphane STRANO

Plus de 35.000 spectateurs et 2.200 professionnels sont attendus pour découvrir 42 œuvres inédites françaises et internationales, sélectionnées en compétition et proposées hors compétition. C’est un très grand rassemblement.

media+

Quel est le budget de la manifestation ?

Stéphane STRANO

Le budget est d’1 M€, en légère hausse, dans une période où tout est en train de baisser. Nous avons été augmentés par notre principal partenaire, le CNC, ainsi que par la région Nouvelle Aquitaine.

media+

Quelles sont les problématiques qui font écho au secteur?

Stéphane STRANO

La fiction est la vitrine de la création française. Elle existe et se porte bien. Ses audiences sont magistrales. Lors du grand débat de vendredi matin introduit par Françoise Nyssen, la Ministre de la Culture et de la Communication, nous nous questionnerons sur la réforme de l’audiovisuel créée en 1986 et qui va être transformée. Elle est au cœur de toutes les problématiques. Le Festival est là pour veiller à ce que la création soit promue et protégée. Cette année, on constate aussi un très grand nombre de polars en fiction mondiale. C’est une denrée appréciée par la télévision et peut-être surreprésentée. L’appétence du public guide le choix des chaînes mais pas que ! En face, il y a une réalité scénaristique où il semble plus compliqué d’écrire une comédie qu’un polar. Néanmoins, il faut veiller à ce que la diversité soit pleine et entière. Je tiens à signaler que parmi les jeunes chaînes comme OCS, nous avons, contrairement à la tendance générale des chaînes historiques, une vraie volonté d’ouverture, de diversité et de propositions audacieuses.

media+

Par quoi passera le renouveau du Festival ?

Stéphane STRANO

Un chemin a été initié à mon arrivée. Le Festival a confirmé l’an passé sa volonté d’explorer le territoire francophone international, en créant une nouvelle compétition officielle : la compétition francophone étrangère, en plus de la compétition française et de la compétition européenne. C’est une manière de se renouveler. Notre terrain de jeu n’est plus seulement la France mais aussi le territoire francophone. Ce sera l’objet du débat du vendredi après-midi : comment dynamiser et développer la coproduction de fictions francophones ? Le Festival a décidé aussi de créer un nouvel événement : Les Rendez-vous de la Création Francophone. Son objectif est de faciliter et privilégier la rencontre entre investisseurs internationaux et producteurs français et francophones porteurs de projets de séries en langue française à potentiel international.