S. TREINER (France Culture) : «Nous venons d’être classés par Médiamétrie 2ème radio de France la plus podcastée»

41

Pour cette rentrée, avec un budget stable, France Culture a souhaité apporter de nombreuses évolutions à sa grille avec de nouvelles voix, de nouvelles émissions, et un nouvel habillage sonore. L’occasion pour média+ d’échanger avec Sandrine TREINER, Directrice de France Culture.

MEDIA +

Quel est le mot de la rentrée pour France Culture ?

SANDRINE TREINER

«L’ouverture, encore et toujours». Je pourrais aussi dire «passionnant», si vous acceptez un adjectif, ou encore «Comprendre un monde en mouvement», mais alors je ne réponds plus du tout à votre demande… Plaisanterie mise à part, l’ouverture est incarnée – en cette rentrée – par des inflexions notables liées à l’année électorale et au souci de développer notre offre de culture générale pour tous les publics curieux. Au programme, de nouvelles nouvelles personnalités à l’antenne, de nouvelles approches des programmes dans leurs formats et leurs distribution, mais aussi une grande liberté dans la chronologie de diffusion.

MEDIA +

Quels seront les moments forts de votre grille ?

SANDRINE TREINER

Nous essayons tous à France Culture de rendre possible à chaque instant le moment fort, comme vous le nommez. Nos nouveautés cette saison s’articulent autour de trois grandes préoccupations. Le traitement de la politique le week-end notamment avec «Sous les radars» de Nora Hamadi, «Politique !» de Gregory Philipps et «L’Esprit Public» de Patrick Cohen que nous accueillons avec joie aux manettes de cette émission légendaire. Nous évoquerons aussi la culture générale avec en semaine «Sans oser le demander», par Matthieu Garrigou-Lagrange et les chroniques «Le pourquoi du comment» en histoire, philo, économie et sciences de la vie. Enfin, nous évoquerons la question de la transformation du monde avec «Les Enjeux» par Baptiste Muckensturm chaque matin à 6h, la séquence quotidienne en matinale de Quentin Lafay à 8h50, «Géographie à la carte», mais aussi «Le Meilleur des Mondes» par François Saltiel sur les nouveaux usages des technologies.

MEDIA +

Pouvez-vous évoquer votre collection de podcasts originaux ?

SANDRINE TREINER

Vous avez vu que nous venons d’être classés par Médiamétrie 2ème radio de France la plus podcastée. Notre offre va encore s’élargir et beaucoup surprendre, j’en suis certaine. Nous venons de créer une unité de programmes délinéarisés pour y travailler de manière plus précise. Je peux vous citer parmi nos projets : la nouvelle saison des «Mécaniques du complotisme sur QAnon» à partir du 16 septembre et des «Mécaniques du journalisme», mais aussi une nouvelle collection, avec la création des «Mécaniques de la politique».

MEDIA +

Quel bilan tirez-vous de vos dernières audiences ?

SANDRINE TREINER

Une saison 2020/2021 record avec 1.583.000 auditeurs quotidiens, 2,9% d’Audience Cumulée, 2,5% de pda, soit une augmentation de 0,2 point en un an. Une durée d’écoute en hausse de 3 minutes sur un an, à 104 minutes par auditeur. Une audience plus jeune (240.000 auditeurs chaque jour chez les 13-34 ans, soit +18.000 en un an) et plus diversifiée (173.000 auditeurs chaque jour chez les CSP+, soit 17.000 sur un an). La station réalise également des records historiques sur le numérique avec 33,1 millions d’écoutes à la demande en novembre (soit 16% en un an), ce qui en fait la deuxième radio de France la plus écoutée à la demande et 10,8 millions d’écoutes en direct sur le numérique en novembre (51% en un an). Nous avons une promesse éditoriale unique en son genre, l’esprit d’ouverture, une belle stratégie confirmée par les chiffres. Comme j’ai l’habitude de dire, on ne lâche rien et on continue.

MEDIA +

France Culture fait évoluer son habillage sonore. Qu’en est-il ?

SANDRINE TREINER

L’archi-douée Chloé Thévenin a créé l’habillage sonore de la station pour la rentrée 2021. Elle nous a conquis et va conquérir nos auditeurs. «Modernité joyeuse et tranquille audace», je cite ses mots, et ne saurai mieux dire.