Taïwan lance sa première chaîne de télévision anglophone afin de renforcer son rayonnement international contre les pressions croissantes de Pékin

34

Taïwan a lancé lundi sa première chaîne de télévision anglophone avec le souci de renforcer son rayonnement international contre les pressions croissantes de Pékin.

TaiwanPlus, jusqu’ici plateforme vidéo lancée l’an dernier avec le soutien du gouvernement, sera notamment utilisée pour contrer le discours de Pékin, même si, pour le moment, la chaîne ne sera disponible que sur l’île, ont indiqué des responsables.

Lors de la cérémonie de lancement de TaiwanPlus, la présidente Tsai Ing-wen a déclaré que la chaîne, accessible 24 heures sur 24, «rapprocherait Taïwan de la communauté internationale», au moment où l’île souhaite nouer des liens plus étroits avec «des pays qui partagent nos valeurs fondamentales que sont la liberté et la démocratie».

«Je suis certaine que cette nouvelle chaîne de télévision aidera à renforcer notre rayonnement international», a-t-elle ajouté.

Les médias d’Etat chinois jouissent de leur côté d’une visibilité mondiale croissante, principalement via le réseau de télévision CGTN et l’utilisation des réseaux sociaux comme Twitter et YouTube, interdits en Chine continentale. Taïwan vit sous la menace constante d’une invasion de Pékin, qui considère l’île comme l’une de ses provinces vouée à retourner dans son giron, par la force si nécessaire.

Ces dernières années, la Chine a accru sa pression diplomatique et militaire sur Taïwan. Pékin souhaite maintenir isolée l’île démocratique et a réagi avec une colère croissante aux visites de responsables politiques étrangers, comme celle de Nancy Pelosi, la présidente de la Chambre américaine des Représentants, en août.

«Nous avons un voisin malveillant qui nous menace constamment en employant la force (…) mais nous ne sommes pas intimidés et la vie continue normalement», a affirmé à des journalistes le Premier ministre Su Tseng-chang lors du lancement de la chaîne. «La liberté, la démocratie et les droits humains ont progressé de manière substantielle. De nombreux amis dans le monde veulent savoir comment Taïwan a réussi cela, et Taïwan souhaite le faire savoir au monde entier», a-t-il ajouté.

Les autorités taïwanaises espèrent rendre TaiwanPlus disponible aux Etats-Unis dans six mois, a précisé le ministre de la Culture Lee Yung-te.