TF1 voit son bénéfice maintenu malgré la hausse du coût des programmes

47

Le groupe de télévision TF1 a vu ses ventes progresser de 10% au troisième trimestre et son bénéfice s’est maintenu malgré la hausse du coût des programmes, ce qui l’a conduit à relever sa prévision de rentabilité 2021 à plus de 12%. «On devrait passer les 12%» de marge opérationnelle courante sur l’année, soit un relèvement de l’objectif d’un peu plus d’un point, a déclaré Philippe Denery lors d’une conférence téléphonique. Cette marge a été de 13,5% sur les neufs premiers mois de l’année (11,8% en retranchant les aides publiques liées à la pandémie), ce qui constitue «le plus haut taux de marge depuis 5 ans», s’est félicité TF1 dans un communiqué. Dans l’ensemble, TF1 a dégagé un bénéfice net de 38,6 millions d’euros sur le trimestre, stable sur un an, et plus de 3 fois supérieur à celui de 2019. Quant au chiffre d’affaires trimestriel, il a atteint 522,5 millions d’euros, en hausse de 10% sur un an et de 11% par rapport à 2019.TF1 a notamment profité de l’embellie publicitaire estivale à la télévision et ce malgré «une base de comparaison très élevée» au 3e trimestre 2020. «La demande reste bonne sur octobre/novembre, on va voir comment ça va se préciser sur décembre», a déclaré Philippe Denery. Les revenus publicitaires numériques ont légèrement reculé (-3%) en raison de cessions en Italie et en Allemagne, compensées par la hausse des audiences de la plateforme myTF1. Le coût des programmes, qui intègre notamment la diffusion de l’Euro 2020 et de nouveaux investissements dans la fiction française, est revenu proche de son niveau de 2019. Hors publicité, le groupe s’est félicité de la hausse de 22% du chiffre d’affaires de ses activités de diversification, dans la musique, les services aux annonceurs, et la production de contenus. L’activité de Newen progresse notamment de 40% sur le trimestre. «L’activité de Newen Studios a bénéficié lors des neuf premiers mois d’un effet de rattrapage, suite au décalage de certaines productions prévues en 2020, notamment au Canada et en Belgique», a expliqué TF1. «A fin septembre 2021, le carnet de commandes est en hausse et s’élève à plus de 1.800 heures».