V. NATAF (LCI) : «Le débat d’idées marque notre différence»

1528

Valérie NATAF, Adjointe à la direction de la rédaction à LCI

En progression sur 1 an à 0,7% de part d’audience, selon Médiamétrie, LCI continue à s’imposer avec une offre 100% politique axée sur le débat. Pour nous parler des évolutions effectuées et de la politique de la chaîne, média+ s’est entretenu avec Valérie NATAF, Adjointe à la direction de la rédaction à LCI.

media+

Depuis son passage en gratuit, LCI mise sur le débat. Est-ce définitivement la valeur ajoutée de la chaîne ?

Valérie NATAF

LCI n’est pas une chaîne comme les autres. Le débat d’idées marque notre différence. Nous privilégions la confrontation à la loyale avec des personnalités qui incarnent des opinions. Nous avons introduit dans «La République LCI» (10-12h), un débat «Paris pris», chaque vendredi, dans lequel deux politiques, Jean-Christophe Cambadélis et Thierry Solère, l’un de gauche, l’autre de droite, partagent des opinons très tranchées. Je tiens à préciser qu’ils interviennent dans un débat non rémunéré.

media+

Avec autant de débats sur la grille, n’est-il pas difficile de s’y repérer ?

Valérie NATAF

En fonction des tranches, nous avons des couleurs d’infos très différentes. Chaque jour de la semaine de 17h à 19h, Adrien Gindre invite un duo d’éditorialistes qui confrontent leurs idées, s’affrontent parfois, sur des sujets d’actualité́. Ainsi, le lundi, Renault Dély («Marianne») se retrouve face à Geoffroy Lejeune («Valeurs Actuelles») ; le mardi, Jean Luc Mano avec Françoise Degois ; le mercredi Julien Dray avec Nicolas Beytout ; le jeudi Mattieu Croissandeau avec Guillaume Roquette et le vendredi Jean Sébastien Ferjou avec Soizic Quemener. Dans «24h Pujadas, l’info en questions», nous allons plus loin avec des interlocuteurs de très haut niveau. Le débat, c’est parfois une conversation croisée et musclée.

media+

L’offre 100% politique de LCI est-elle vouée à évoluer ?

Valérie NATAF

Historiquement, LCI est la première chaîne d’info du paysage audiovisuel français. Nous sommes repérés comme la chaîne qui parle de la politique dans tous ses états. La politique, ce n’est pas seulement les débats à l’Assemblée nationale ou les agissements d’un Président de la République. La politique, c’est la vie de la cité.

media+

Niveau audience, quel bilan faites-vous de LCI ?

Valérie NATAF

Avec 0,7% de pda en progression sur 1 an, nous sommes la deuxième chaîne d’information de France derrière BFMTV, devant CNEWS et franceinfo. Contrairement aux infos inexactes parues sur certains sites, la matinale de LCI se porte très bien. C’est la seule matinale de chaîne info à être dans une dynamique de progression avec 2% de pda et un écart qui se réduit avec CNEWS. Nous avons la meilleure part d’audience hebdomadaire depuis 1 an pour l’interview politique que réalise Audrey Crespo-Mara à 8h15 avec 2,6% de pda. Sans oublier notre rendez-vous du week end, «Le Live Politique» le dimanche soir à 18h, un format long qui continue sa dynamique de progression

Quelles sont les faiblesses de la grille ?

Valérie NATAF

A première vue, je n’en perçois pas. Nous sommes dans un environnement extrêmement concurrentiel avec les contraintes du CSA que vous connaissez. Je ne dis pas que l’on réussit partout où l’on voudrait. En revanche, je vois que la matinale et «La République LCI» s’installent. David Pujadas, dans un carrefour ultra compétitif, parvient non seulement à se stabiliser, mais aussi à réunir 166.000 téléspectateurs en moyenne.