.X Le Ray (The Trade Desk) : «1 Français sur 2 ne veut pas dépenser plus de 10 euros par mois»

20

The Trade Desk révèle que 51% des Français ne veulent pas dépenser plus de 10 euros par mois pour leurs abonnements streaming. L’occasion pour média+ de revenir sur le comportement des internautes français avec François-Xavier Le Ray, General Manager France de The Trade Desk.

media+

The Trade Desk dévoile qu’1 Français sur 2 ne veut pas dépenser plus de 10 euros par mois pour ses abonnements streaming. Comment expliquez-vous ce résultat ?

François-Xavier Le Ray

L’offre de streaming s’est accélérée avec la pandémie et ne montre aucun signe de ralentissement. Mais la multiplication des abonnements aux plateformes payantes pèse dans le budget des ménages. The Trade Desk a réalisé une étude en avril 2020 qui indiquait déjà que 40% des Français interrogés ne souhaitaient pas consacrer plus de 10 euros par mois au total à ces services. Un an plus tard, notre nouvelle étude révèle que ce chiffre atteint 51%. C’est un phénomène que les Américains appellent la «subscription fatigue».

media+

Les contenus des plateformes pourraient-ils être financés par la publicité ?

François-Xavier Le Ray

L’idée selon laquelle les contenus pourraient être financés par la publicité fait son chemin. Notre dernière étude révèle que près de 66% des Français interrogés sont plutôt d’accord ou tout-à-fait d’accord avec le principe de visionner la publicité en échange d’un contenu gratuit et sans interruption. L’AVOD est donc un service qui a de grande chance de séduire un nombre croissant de spectateurs. De fait, le modèle de Netflix est de plus en plus challengé. Aux Etats-Unis par exemple, Peacock, la plateforme de NBC financée par la publicité, a récemment remporté les droits de «The Office», la série la plus regardée en 2020 sur Netflix. Tous les grands médias américains ont investi dans un service de streaming ou l’ont acquis. Et l’Europe suit le même chemin. Les dirigeants des plateformes feraient bien de prendre en considération les services de streaming français (Salto, Molotov) et l’offre de replay des chaînes comme TF1 ou M6. Les chaînes ont compris qu’elles pouvaient capter l’attention des consommateurs et des annonceurs avec un contenu qualitatif, créé spécifiquement pour eux.

media+

En quoi le public de la TV traditionnelle est-il différent de celui de la TV connectée ?

François-Xavier Le Ray

Ce sont les Millenials et la Gen-Z qui se sont détournés voire qui n’ont jamais regardé la télévision linéaire. L’étude sur le futur de la télévision de The Trade Desk révèle que 8 jeunes sur 10, de 18 à 22 ans, se sont beaucoup plus tournés vers les plateformes de streaming depuis un an, alors qu’ils ne sont que 36% à déclaré avoir davantage regardé la télévision traditionnelle depuis le début de la pandémie. Les marques reconnaissent d’ailleurs de plus en plus la valeur de l’environnement d’achat plus souple qu’offre le digital. La télévision connectée répond aux nouvelles habitudes de consommation : choisir son moment et son contenu. Il est donc essentiel que les publicités soient créatives, stratégiques et proches du consommateur pour toucher les audiences cibles. C’est ce qui permettra aux plateformes de streaming de générer les revenus dont elles ont besoin pour continuer à créer de bons programmes.

media+

Pouvez-vous nous dire quelques mots sur The Trade Desk ?

François-Xavier Le Ray

The Trade Desk analyse en permanence le marché et les tendances de consommation pour ses clients. En tant qu’entreprise technologique de premier plan, notre ambition est également d’éclairer plus globalement toute personne intéressée par le secteur de la publicité et des médias.