Yandex/ Russie : le cofondateur fait ses adieux

361

Le cofondateur du joyau de la tech russe Yandex, Arkadi Voloj, a fait officiellement vendredi dernier ses adieux aux 20.000 employés du groupe, après sa démission en juin dans la foulée des 1ères sanctions internationales liées à l’Ukraine. Début juin, il avait démissionné de la direction de Yandex, principal moteur de recherche en Russie qu’il avait cofondé en 1997, après avoir été sanctionné à titre individuel par l’UE en lien avec l’Ukraine. «Yandex, c’est le projet de ma vie, mais pas seulement de la mienne. Pendant 30 ans, nous avons fait cela ensemble en partant de zéro, dans le contexte d’une concurrence mondiale», a rappelé Arkadi Voloj, âgé de 58 ans. Il a jugé par ailleurs «tout à fait raisonnable et nécessaire» le plan de restructuration de l’entreprise «dans les conditions actuelles». Début décembre, un proche de Vladimir Poutine, Alexeï Koudrine, avait déclaré rejoindre Yandex en tant que «conseiller au développement» de l’entreprise, quelques jours après l’annonce par la direction d’une réorganisation du groupe. Dans les faits, l’entreprise sera dorénavant divisée en deux entités, l’une gérant les activités en Russie, l’autre celles à l’étranger. Yandex est le principal moteur de recherche de Russie, mais constitue aussi un acteur dominant des services de taxi et de livraison dans une large partie du monde russophone.Le secteur numérique russe a été fortement affecté par les sanctions occidentales contre Moscou. Le Kremlin cherche depuis à remplacer les produits des géants occidentaux ayant quitté le pays, tout en renforçant sa mainmise sur ce secteur stratégique.