20 Minutes : plan social d’ici fin mai devant conduire à la suppression d’environ trente postes et à la fin de la distribution du journal gratuit dans plusieurs villes

71

La direction de 20 Minutes va lancer un plan social d’ici fin mai devant conduire à la suppression d’environ trente postes et à la fin de la distribution du journal gratuit dans plusieurs villes, selon des sources concordantes.
Quinze jours après avoir fêté les 20 ans de «20 Minutes», «on est abasourdis», commente Gilles Durand, délégué syndical SNJ-CGT du journal et également membre du Comité social et économique (CSE) du journal, auquel la direction a annoncé mardi son intention de réduire les effectifs du journal.
A l’issue de cette réunion, la direction a informé les salariés de son projet, un an après avoir supprimé six postes au sein du groupe. Ce dernier est en proie depuis plusieurs années à des difficultés financières en dépit de plusieurs réorganisations.
«Cette annonce de plan de licenciements a été faite prématurément, dans le mépris des élus et des salariés», estime M. Durand qui souligne que «le plan de sauvegarde de l’emploi, en gros tout le volet social» n’a pas été communiqué aux organisations syndicales. Sollicitée, la direction n’a pas souhaité s’exprimer sur le sujet. «On savait qu’un projet de réorganisation était en réflexion mais on ne s’imaginait pas que cela allait entraîner un suppression de postes et surtout de cette ampleur», a commenté une journaliste du journal. Selon une note de présentation du projet, la direction entend supprimer 30 postes et réduire le nombre d’éditions du journal.
Elle compte ainsi passer de 12 éditions – actuellement 11 locales et une édition nationale numérique – à deux éditions imprimées, soit une pour Paris/Ile-de-France et une édition nationale distribuée en régions, qui paraîtront trois fois par semaine.
La distribution du journal gratuit est aussi amenée à disparaître dans quatre villes (Nantes, Rennes, Nice et Strasbourg) pour se réorienter sur les autres villes où il est implanté (Paris, Lille, Lyon, Marseille, Toulouse, Bordeaux et Montpellier).
L’objectif pour la direction étant de renforcer son positionnement auprès des jeunes urbains entre 18 et 30 ans, de regagner du terrain dans la région parisienne et de développer son activité numérique. Créé en 2002, 20 Minutes s’est fortement développé sur internet. En février, près de 842.000 exemplaires papier ont été distribués, tandis que le site internet du média a enregistré plus de 17 millions de visiteurs uniques.