Après L’Equipe, Jean-Louis Pelé va reprendre les rênes du groupe Nice-Matin dès le 1er mars

63

Jean-Louis Pelé, dont le départ du groupe L’Equipe a été annoncé jeudi matin, va reprendre les rênes du groupe Nice-Matin dès le 1er mars, selon la direction du groupe confirmant une information du quotidien «Le Monde». L’annonce a été officialisée jeudi en interne. Nommé Président directeur général, Jean-Louis Pelé «aura la responsabilité de poursuivre la stratégie de développement du groupe définie par NJJ Holding», détenue par Xavier Niel, co-actionnaire du groupe Le Monde et repreneur du quotidien régional en 2019-2020. Jean-Louis Pelé, qui aura passé près de 12 ans au sein du groupe Amaury dont trois ans à la tête du groupe L’Equipe, devra aussi «accélérer la transformation de l’entreprise en s’appuyant sur les équipes qui ont mené à bien la première phase du plan de transformation». La mue du quotidien régional s’est concrétisée mi-février par le lancement d’une nouvelle formule. Ce changement s’accompagnera aussi d’un déménagement de la rédaction et d’une partie des services cet été. Nice-Matin a aussi prévu de bâtir un nouveau centre d’impression, possiblement partagé avec La Provence, propriété de l’homme d’affaires Bernard Tapie.Un mois après la gestion d’une grève historique au sein du groupe L’Equipe, née d’un plan de départ contesté par les salariés, M. Pelé, spécialiste des ressources humaines, devra s’atteler à la suppression prévue de 70 postes administratifs en 2021-22 au sein du quotidien niçois. Un plan qui, selon l’intersyndicale (Filpac CGT, SNJ, CFDT, CFE-CGC, FO), donne lieu à «des départs contraints et ciblés, contrairement aux engagements de NJJ». Anthony Maarek, directeur général de la holding NJJ, qui occupait jusqu’ici le poste de PDG par intérim «continuera à jouer un rôle actif» dans le groupe régional «en tant que représentant de l’actionnaire de contrôle», est-il précisé dans la note interne.