Arte : «Les Moissons du futur» le 16 octobre en Prime

329

Peut-on nourrir les milliards de Terriens avec une agriculture plus écologique et sans engrais chimiques? Après des enquêtes à charge sur Monsanto ou les pesticides, la journaliste militante Marie-Monique Robin a parcouru les continents pour témoigner des réussites de l’agroécologie. «Les Moissons du futur», dont la version écrite paraît jeudi et la version filmée sera diffusée le 16 octobre sur Arte, clôt la trilogie «alimentaire» de l’auteur du «Monde selon Monsanto» (2008) et «Notre poison quotidien» (2010). «Après ces films, j’ai participé à des dizaines de conférences où on me demandait: mais est-ce qu’on peut nourrir le monde sans pesticides?», raconte cette «fille d’agriculteurs». Après avoir rencontré des agronomes, agriculteurs et experts sur tous les continents, du Japon au Mexique en passant par l’Allemagne, le Malawi, le Kenya ou les Etats-Unis, elle livre un verdict sans appel: non seulement on peut produire en quantités suffisantes sans polluer les sols, dit-elle, mais «si aujourd’hui on ne peut pas nourrir le monde, c’est à cause des pesticides…». Contrairement à ses 2 films précédents, «Les Moissons du futur» n’est pas à proprement parler une enquête mais davantage un film/livre de témoignages, au ton plus léger. «Les Moissons du futur, Comment l’agroécologie peut nourrir le monde», de Marie-Monique Robin aux éditions La Découverte, est vendu au prix de 19,50 euros. Le documentaire sera quant à lui diffusé le 16 octobre à 20h50 sur Arte et disponible en DVD à partir du 24 octobre.