B. VILLEGAS (The Wit) : «Le jeu musical et le dating émergent dans les nouveaux formats TV»

49

Quels sont les formats TV les plus tendances du moment ? Quels sont les divertissements ayant le plus de potentiel à l’international ? Une semaine après le MIPCOM, média+ fait le point avec Bertrand VILLEGAS, fondateur de The Wit.

media+

La créativité en TV se renouvelle-t-elle ?

Bertrand VILLEGAS

Depuis quelques années, on parle beaucoup de baisse de créativité. Les chaînes diffusent en effet dans le monde entier les mêmes formats depuis plusieurs saisons. La seule nouveauté notable ayant eu un impact depuis trois ans, c’est «The Mask Singer». Les diffuseurs ont toujours eu tendance à jouer la sécurité et à programmer des émissions leur assurant une audience, tout en les renouvelant. Ceci étant, nous avons repéré de nouvelles émissions. Cela s’articule autour de deux genres principaux qui sont toujours les mêmes : le jeu musical et le dating qui ont l’avantage de toucher plutôt les jeunes et d’être hyper ludiques.

media+

Quels formats de dating avez-vous repérés ?

Bertrand VILLEGAS

Dans «The Love Trap», 12 femmes sont en concurrence pour gagner le cœur d’un célibataire. Mais seule la moitié d’entre elles cherche le véritable amour. Les 6 autres ne désirent qu’une chose : empocher l’argent. Au terme de chaque épisode, l’homme choisit 3 concurrentes qu’il emmène dans une salle dotée de trois trappes. Il fait brusquement disparaître l’une d’elles en activant un mécanisme. Le Groupe TF1 aurait apparemment optionné ce format pour TFX. Dans la même lignée, «Date or Drop» met en lumière des célibataires qui peuvent faire chuter des prétendant(e)s grâce à une ouverture au sol.

media+

Les concours de talents sont-ils toujours en vogue ?

Bertrand VILLEGAS

On parle davantage de jeux et de divertissements musicaux. Ce qui est le plus notable, ce sont ces émissions avec des avatars. Aux États-Unis, FOX a lancé «Alter Ego» qui donne sa chance à des chanteurs ayant été rejetés de partout, et qui sont transformés en leur avatar pour regonfler leur ego. Les candidats chantent dans les coulisses devant un jury (composé notamment de Will.i.am) tandis que la technologie de motion capture crée des avatars numériques qui apparaissent à leur place. L’année prochaine, Talpa prévoit aussi «Avastars» où des candidats (un chanteur et un danseur) fusionnent en un seul talent. L’autre variante des jeux musicaux, c’est de mélanger le talent et l’argent. Dans le format irlandais «The Big Deal» produit par FOX, des candidats, après avoir joué pour un panel de personnes, doivent choisir de quitter le show pour 10.000€, ou tenter de se qualifier pour la finale et remporter le premier prix à 50.000 €. Dans le même genre, ITV prépare en Angleterre «Walk the line» avec des artistes musicaux. Le Groupe TF1 a acquis «Blind Duets» dans lequel un jury entend les voix de candidats cachés dans des boîtes. A l’aveugle, les célébrités sélectionnent l’une des voix pour faire un duo. La personnalité sera jugée sur la qualité du duo avec un inconnu puisqu’elle a parié sur sa qualité vocale.

media+

Quel a été l’impact de la crise sur les nouveaux formats TV ?

Bertrand VILLEGAS

Nous avons repéré 3 à 4 shows qui se passent dans des mini-surfaces ou des containers. Banijay France a créé «Tiny House for big Love» où l’on teste son amant potentiel dans une toute petite maison. En Belgique sur la RTBF, il existe «My Tiny Restaurant» qui consiste à créer un restaurant dans une surface grosse comme un container.

media+

Avez-vous repéré de la téléréalité ?

Bertrand VILLEGAS

Pas de grandes nouveautés. A l’antenne actuellement, «Secret Story» en Espagne, mais aussi «L’Île de la Tentation» ou encore «Celebrity Big Brother» en Italie. Dans «B&B of Love» produit par Fremantle, six propriétaires de bed & breakfast cherchent l’amour et choisissent des prétendants, qui viennent ensuite passer quelques jours dans leur établissement.